Une agente de bord prétendument agressée par un pilote poursuit WestJet

VANCOUVER – Une ancienne agente de bord a lancé une poursuite contre WestJet, l’accusant de ne pas avoir réagi adéquatement après qu’elle eut signalé avoir été agressée sexuellement par un pilote.

Dans des documents déposés cette semaine à la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Mandalena Lewis soutient qu’un pilote de WestJet l’a poussée sur un lit, dans une chambre d’hôtel, et a commencé à l’embrasser et à la toucher, durant une escale à Hawaï, en 2010.

Dans sa requête, Mme Lewis, qui a accepté d’être nommée, soutient que le transporteur aérien a changé ses horaires de travail pour éviter qu’elle ne croise le pilote, et lui a demandé de ne pas parler de l’incident par respect pour la vie privée du pilote.

Aucune des allégations n’a été prouvée en cour et WestJet n’a pas encore déposé de déclaration en défense.

Dans un communiqué, WestJet dit ne pas commenter de procédures en cours, mais avoir l’intention de se défendre contre la poursuite. L’entreprise établie à Calgary ajoute prendre au sérieux son engagement d’offrir un environnement de travail sûr pour ses employés et ses passagers.

Mandalena Lewis a décidé de poursuivre WestJet après avoir été congédiée, prétendument pour avoir tenté de savoir comment le transporteur avait traité sa plainte, et après avoir appris qu’une autre agente de bord avait apparemment été agressée par le même pilote en 2008.

La requête indique que Mme Lewis a rencontré l’agente de bord pour la première fois l’an dernier. Elle soutient que WestJet n’a pas enquêté adéquatement sur le comportement allégué du pilote en 2008, mettant ainsi Mme Lewis et les autres employées à risque.