Une camarade de classe de Liz Truss en Colombie-Britannique partage ses souvenirs

VANCOUVER — Brenda Montagano, enseignante à l’école primaire Parkcrest à Burnaby, en Colombie-Britannique, avait un souvenir spécial à partager, mardi: sa propre photo de classe, à la même école, il y a 34 ans, avec la nouvelle première ministre britannique Liz Truss dans la deuxième rangée.

Mme Truss, qui a fait sa septième année à l’école Parkcrest en 1987-1988, était une élève intelligente et drôle qui avait un «accent britannique cool», a relaté son ancienne camarade de classe.

«Je m’assoyais parfois avec elle dans le couloir pour travailler et elle avait ce sens de l’humour plein d’esprit», a témoigné Mme Montagano.

«Elle racontait une blague et avait ensuite un petit sourire en coin après avoir raconté la blague.»

Mme Montagano, qui enseigne aux 5e et 6e années à Parkcrest, a demandé à ses élèves de deviner quelle fillette sur la photo était Liz Truss.

Mme Truss avait partagé la même photo sur Instagram et Twitter pour marquer la fête du Canada en 2018.

«Il y a 30 ans, j’ai passé une année au Canada qui a changé ma vision de la vie», avait écrit la première ministre Truss.

Lorsqu’un internaute lui avait demandé de s’identifier, elle avait dit qu’elle était celle avec le tricot rose et la grosse frange.

Brenda Montagano trouve «un peu surréaliste» que son ancienne camarade de classe soit devenue première ministre du Royaume-Uni.

Lundi, la députée conservatrice Liz Truss, âgée de 47 ans, a succédé à Boris Johnson et est ainsi devenue la troisième femme à diriger le pays.

Mme Truss a vécu au Canada lorsque son père mathématicien a enseigné à l’Université Simon Fraser.

Mme Montagano, une enseignante depuis près de 25 ans, s’est souvenue que Liz Truss s’intéressait également aux mathématiques et qu’elle s’était «adaptée très rapidement» dans son nouvel environnement, ce qui n’est pas rien pour une fillette d’un autre pays, rappelle-t-elle.

«Parfois, il faut un certain temps aux enfants pour s’installer et se faire des amis… Elle n’était là que depuis un an, mais tout le monde se souvient qu’elle s’est intégrée très rapidement, qu’elle s’est rapidement fait des amis et qu’elle faisait partie de la communauté», a-t-elle indiqué.

Mme Montagano a pris son ancienne camarade de classe comme exemple pour démontrer à ses élèves qu’on ne sait jamais ce que son voisin de classe va accomplir dans sa vie.

 «Et nous avons également parlé de la façon dont nos actions et nos paroles ont vraiment un impact sur les gens», a-t-elle ajouté.

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.