Une capsule japonaise avec des échantillons d’astéroïde récupérée en Australie

TOKYO — Une capsule japonaise transportant les premiers échantillons souterrains d’un astéroïde a atterri avec succès dans la brousse australienne, tôt dimanche, complétant une mission visant à fournir des indices sur l’origine du système solaire et de la vie sur Terre.

La sonde spatiale Hayabusa2 s’était approchée de la Terre et avait largué la petite capsule avec succès samedi. À environ 10 kilomètres au-dessus du sol, un parachute s’est déployé pour ralentir sa chute et un signal a été émis pour indiquer son emplacement dans la région éloignée et peu peuplée de Woomera, dans le sud de l’Australie.

Environ deux heures plus tard, l’agence japonaise d’exploration aérospatiale a rapporté que son équipe avait repéré la capsule d’environ 40 centimètres de diamètre dans la zone d’atterrissage prévue. 

La sonde Hayabusa-2 avait quitté l’astéroïde Ryugu, à environ 300 millions de kilomètres, il y a un an.

Après avoir largué la capsule, la sonde spatiale s’est éloignée de la Terre pour immortaliser avec des photos la descente de la capsule avant d’amorcer une nouvelle expédition vers un autre astéroïde éloigné.

Le retour sur Terre de ces échantillons survient des semaines après la mission de la NASA d’OSIRIS-REx, qui a ramené un échantillon de la surface de l’astéroïde Bénou. La Chine a pour sa part annoncé cette semaine que son atterrisseur lunaire est reparti avec des échantillons souterrains de roches lunaires, pour un retour sur Terre également, à des fins de recherche.

– Par Mari Yamaguchi, The Associated Press

Laisser un commentaire