Une cérémonie commune pour les six victimes de la mosquée à Québec est envisagée

QUÉBEC – Une cérémonie commune à la mémoire des six victimes de la fusillade dans une mosquée de Québec aura probablement lieu avant les funérailles individuelles de chacune d’entre elles, a indiqué le président de l’Association des Guinéens à Québec, Souleymane Bah.

Les corps des six victimes se trouvent présentement à la morgue de Montréal, a-t-il précisé en entrevue avec La Presse canadienne, mardi.

Pendant ce temps, des membres de la communauté guinéenne de Québec se sont rendus dans l’édifice d’appartements où vivaient deux des six hommes qui ont perdu la vie dimanche.

Les amis d’Ibrahima Barry et de Mamadou Tanou Barry ont affirmé qu’ils avaient tous l’intention de retourner au Centre culturel islamique de Québec, où la fusillade a été perpétrée.

Les quelques 300 personnes qui forment la communauté guinéenne de la capitale se connaissent toutes, a souligné M. Bah, ajoutant que la mort de deux des leurs a un effet dévastateur.

Il a toutefois fait valoir que lui-même et les autres amis des deux défunts réunis au complexe d’appartements ne laisseraient pas un tireur les faire déserter leur lieu de culte.