Une conférence vise à récolter 1,44 milliard $ pour les réfugiés vénézuéliens

OTTAWA — Le sous-ministre adjoint d’Affaires mondiales Canada a déclaré qu’une conférence que le Canada organisera la semaine prochaine pour les donateurs aux réfugiés vénézuéliens soulignera les principaux obstacles auxquels six millions de réfugiés sont confrontés et amassera des fonds pour affronter ces obstacles.

Michael Grant a déclaré vendredi lors d’une conférence de presse virtuelle que le monde devra fournir un soutien suffisant aux pays d’Amérique du Sud et centrale et des Caraïbes qui ont offert un abri, des soins de santé, une éducation et de la sécurité aux réfugiés vénézuéliens.

Il a dit que la crise des réfugiés et des migrants vénézuéliens est la plus importante que l’hémisphère occidental ait jamais connue, et la deuxième au monde après l’exode de Syrie, mais qu’elle n’obtient pas la visibilité qu’elle mérite.

Eduardo Stein, représentant pour le Venezuela du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et de l’Organisation internationale pour l’immigration, a déclaré que la pandémie de COVID-19 a exacerbé les conditions désastreuses dans lesquelles vivent les réfugiés vénézuéliens dans 17 pays.

Il a dit qu’un total de 1,44 milliard $ est nécessaire pour mettre en œuvre un plan élaboré par 159 organisations dans 17 pays qui accueillent des réfugiés et des migrants du Venezuela.

M. Stein dit que les fermetures prolongées, la perte de moyens de subsistance et l’augmentation de la pauvreté obligent de nombreuses personnes à dépendre de l’aide humanitaire d’urgence pour survivre.

M. Grant dit que le Canada est optimiste de voir de nouveaux donateurs venir à la table la semaine prochaine, mais il n’a pas dit combien d’argent le Canada contribuera.

——

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire