Une coulée de boue fait 14 morts dans le nord-est de l’Inde

GUWAHATI, Inde — Une coulée de boue provoquée par des pluies diluviennes a fait au moins 14 morts et une trentaine de disparus dans le nord-est de l’Inde, ont annoncé des responsables jeudi.

Des secouristes, des policiers et de résidents tentaient de porter secours aux victimes à Noney, une ville située près d’Imphal, la capitale de l’État du Manipur.

Sept des victimes confirmées sont des soldats. On compte cinq employés du réseau ferroviaire indien parmi les disparus.

Un projet ferroviaire est en construction dans la région, et des soldats ont été déployés pour le protéger de rebelles actifs dans le secteur. Une insurrection qui dure depuis plusieurs décennies réclame la création d’une patrie distincte pour les groupes ethniques et tribaux.

Les pluies qui tombent sans cesse depuis trois semaines ont semé le chaos dans le nord-est de l’Inde, qui regroupe huit États et 45 millions d’habitants, et au Bangladesh voisin.

Quelque 200 personnes ont perdu la vie dans ces États, dont ceux d’Assam, de Manipur, de Tripura et de Sikkim, et 42 autres au Bangladesh depuis le 17 mai. Des centaines de milliers de personnes ont été chassées de chez elles.

Des scientifiques affirment que les changements climatiques jouent un rôle dans ces pluies hâtives et imprévisibles qui ont causé les inondations sans précédent. Les pluies de la mousson arrivent typiquement au début du mois de juin en Asie du Sud, mais cette année, des pluies torrentielles sont tombées sur le nord-est de l’Inde et le Bangladesh dès le début du mois de mars.

Avec la hausse des températures mondiales, disent les experts, la saison de la mousson varie de plus en plus, ce qui signifie que la pluie qui tomberait normalement pendant toute la saison tombe pendant une période plus courte.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.