Une députée conservatrice accuse un député libéral d’intimidation

OTTAWA — Une députée conservatrice accuse un collègue libéral de l’avoir intimidée alors qu’ils se trouvaient tous les deux dans un autobus près de la colline du Parlement à Ottawa.

Alice Wong affirme qu’elle était assise près de l’allée, mercredi, lorsque le député libéral Adam Vaughan est entré dans l’autobus et s’est posté debout près d’elle.

La députée de Richmond Centre, en Colombie-Britannique, soutient que M. Vaughan a agité sa main près de son visage, la blâmant et l’intimidant pour des propos qu’elle avait tenus plus tôt dans la journée lors de la période des questions.

Alice Wong avait crié un commentaire pendant un échange sur la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures, un moment d’égarement qui avait mené le président de la Chambre à la rappeler à l’ordre.

Mme Wong, âgée de 69 ans, soutient ne pas avoir peur de débattre de ses idées, mais estime que l’attitude du député de Spadina — Fort York, en Ontario, n’appelait pas du tout à la conversation. Elle accuse le député Vaughan de sexisme et d’âgisme et a demandé au président de la Chambre de se pencher sur cet incident.

Adam Vaughan dit ne pas partager sa lecture des événements. Il soutient toutefois que l’enjeu n’est pas de savoir comment il s’est comporté ou comment il croit qu’il s’est comporté, mais plutôt comment son interlocutrice a perçu son comportement.

«Si elle s’est sentie intimidée, alors c’est mal», a-t-il déclaré dans une entrevue jeudi.

«Je prends la responsabilité, parce qu’elle ne devrait pas ressentir cela et si elle s’est sentie comme cela, elle mérite une excuse», a ajouté M. Vaughan.

«Ce n’est pas important ce que je pense.»

Adam Vaughan s’est formellement excusé jeudi soir aux Communes, mais Alice Wong avait dû partir plus tôt pour assister à un événement. Elle n’était donc pas en Chambre à ce moment-là.