Une deuxième ancienne assistante accuse le gouverneur de NY Andrew Cuomo

NEW YORK — Une deuxième ancienne assistante a présenté des allégations de harcèlement sexuel contre le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, qui a répondu samedi par une déclaration indiquant qu’il ne lui avait jamais fait d’avance et n’avait jamais eu l’intention de poser des gestes inappropriés. 

Charlotte Bennett, conseillère en politique de santé dans l’administration du gouverneur démocrate jusqu’en novembre, a déclaré au New York Times qu’Andrew Cuomo lui avait posé des questions inappropriées sur sa vie sexuelle. 

Il lui aurait notamment demandé si elle avait déjà eu des relations sexuelles avec des hommes plus âgés. Une autre ancienne assistante, Lindsey Boylan, ancienne sous-secrétaire au développement économique et conseillère spéciale du gouverneur, a récemment accusé Andrew Cuomo de l’avoir soumise à un baiser non sollicité et à des commentaires inappropriés. 

Andrew Cuomo a nié les allégations. 

Andrew Cuomo a déclaré samedi dans un communiqué que Charlotte Bennett était une «membre  appréciée de notre équipe pendant la COVID» et «qu’elle a parfaitement le droit de s’exprimer.» 

Il a indiqué qu’il avait l’intention d’être un mentor pour Charlotte Bennett, qui a 25 ans. 

«Je n’ai jamais fait des avances envers Mme Bennett et je n’ai jamais eu l’intention d’agir d’une manière inappropriée», peut-on lire dans le communiqué du gouverneur Cuomo. 

«La dernière chose que j’aurais jamais voulue, c’était de lui faire ressentir les choses qui sont rapportées.» Andrew Cuomo, cependant, a déclaré qu’il avait autorisé une vérification extérieure des allégations de Charlotte Bennett. 

L’avocate spéciale du gouverneur, Beth Garvey, a déclaré que la vérification serait menée par une ancienne juge fédérale, Barbara Jones.  

«Je demande à tous les New-Yorkais d’attendre les conclusions de la vérification afin de connaître les faits avant de porter des jugements», a déclaré Andrew Cuomo. 

«Je n’aurai aucun autre commentaire tant que la vérification ne sera pas terminée.»

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire