Une employée d’hôpital congédiée pour avoir fouillé dans des dossiers de patients

MONTRÉAL — Une employée de l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal a été congédiée pour avoir consulté «sans justification» les dossiers médicaux de 344 patients, dont ceux de certains employés, a annoncé l’établissement de santé vendredi.

Il a donc déposé une plainte à la police contre la femme qui travaillait dans l’un de ses secteurs cliniques.

Par contre, selon les résultats de son enquête interne, l’employée en question n’a ni copié ni sauvegardé ni partagé les éléments des dossiers consultés, affirme le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine dans un communiqué.

L’intégrité et la sécurité de ses systèmes informatiques ne sont donc pas mises en cause, précise-t-il.

L’Hôpital Sainte-Justine ajoute qu’il ne tolère pas de tels manquements à la confidentialité des dossiers des patients.

Il rappelle que les accès aux dossiers médicaux ne sont accordés qu’à des personnes ciblées et que son logiciel de dossiers médicaux ne permet aucune impression ou exportation de données personnelles. Mais considérant cet événement isolé, il annonce qu’il va resserrer son système de surveillance.

Le CHU Sainte-Justine indique qu’il comprend que cette infraction puisse susciter de l’inquiétude chez ses patients et leurs proches. Les patients touchés et leur famille seront informés. Une ligne téléphonique est également offerte pour répondre à leurs interrogations: 1 877-675-4992.

Les commentaires sont fermés.

Bonjour mesdames, messieurs,

J’ai lu avec beaucoup d’attention votre article traitant du congédiement de l’employée de l’Hôpital Sainte Justine.
Le deuxième paragraphe de cet article ne devrait pas commencé par le pronom personnel »Il », car au premier paragraphe l’accent n’est pas mis sur l’hôpital Sainte Justine, mais sur cette employée.
La reprise ici est maladroite. Veuillez en juger vous mêmes la relation:

» MONTRÉAL — Une employée de l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal a été congédiée pour avoir consulté «sans justification» les dossiers médicaux de 344 patients, dont ceux de certains employés, a annoncé l’établissement de santé vendredi.

Il a donc déposé une plainte à la police contre la femme qui travaillait dans l’un de ses secteurs cliniques ».

Merci pour votre compréhension.

M. Cyrille Banackissa

Les plus populaires