Une enquête force le report d’une cérémonie de passation de commandement à Bagotville

OTTAWA — L’Aviation royale canadienne repousse la cérémonie de passation de commandement de la 3e escadre de la base de Bagotville, au Saguenay, en raison d’une enquête de la police militaire.

La cérémonie prévue mardi devait souligner l’arrivée d’un nouveau commandant, le colonel Colin Marks, à la tête de la 3e escadre. Toutefois, le commandant de l’Aviation royale canadienne, Eric Kenny, a annoncé par voie de communiqué qu’elle était reportée en raison d’un incident survenu dans une autre base militaire, en Alberta.

Selon le communiqué du lieutenant-général Kenny, une enquête est en cours concernant des propos qui auraient été tenus lors d’une rencontre restreinte de la 4e escadre de la base de Cold Lake, en juin.

Cette réunion avait comme objectif de trouver des indicatifs d’appel — soit des surnoms — pour les pilotes de chasseurs.

«Le 22 juin 2022, à la 4e escadre Cold Lake, un comité d’attribution des indicatifs d’appel, pendant lequel les indicatifs d’appel aux membres associés à la communauté des chasseurs sont choisis, a eu lieu dans un cadre social en petit groupe.

«Une enquête a été lancée sur les déclarations faites au cours de cette activité, et elle est toujours en cours. L’enquête examinera les actions des personnes impliquées au cours de ce comité d’attribution des indicatifs d’appel», a expliqué le lieutenant-général Kenny dans son communiqué.

Dans une réponse par courriel aux questions de La Presse Canadienne, le ministère de la Défense a précisé que plusieurs personnes étaient présentes à la réunion.

Le lieutenant-général Kenny et le ministère n’ont pas voulu commenter davantage afin de préserver l’intégrité de l’enquête.

Le colonel Marks n’a pas répondu dans l’immédiat aux demandes d’entrevue.

Selon le ministère de la Défense, les pilotes de chasseurs et les officiers de systèmes de combat reçoivent leur nom de code lors d’activités sociales où les militaires partagent des anecdotes personnelles avec les autres participants.

«Des surnoms potentiels sont proposés par les collègues et sont ensuite soumis au vote. L’attribution des indicatifs d’appel, surtout dans les forces de l’air, est une tradition qui sert notamment à forger l’esprit de groupe», a souligné le ministère.

Bagotville et Cold Lake sont les deux bases principales du pays qui abritent les chasseurs CF-18.

Les Forces armées canadiennes continuent de devoir composer avec une série de comportements inappropriés — et dans certains cas criminels — de la part d’officiers supérieurs.

Les commandants de deux frégates navales ont été relevés de leurs fonctions en juin, mais les Forces ont indiqué qu’aucune de ces mesures n’était liée à des allégations d’inconduite sexuelle.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.