Une entente de principe est conclue pour 2400 syndiqués de Postes Canada

MONTRÉAL — Une entente de principe est intervenue entre Postes Canada et des syndiqués de l’Alliance de la fonction publique du Canada quant au renouvellement de la convention collective.

L’entente de principe concerne 2400 membres de l’Alliance qui travaillent dans les bureaux de la Société canadienne des postes au Canada, aux services techniques, financiers et administratifs.

Il ne s’agit donc pas des facteurs, qui font partie d’un syndicat distinct, qui compte plus de 50 000 membres dans l’ensemble du pays.

Le contenu de l’entente de principe entre l’AFPC et Postes Canada n’a pas été dévoilé, le syndicat préférant en garder la primeur pour ses membres, comme c’est habituellement le cas en pareille circonstance.

Les travailleurs concernés seront appelés à se prononcer sur l’entente de principe vers la fin du mois d’avril. Les détails doivent encore être finalisés, a-t-on indiqué lundi à l’Alliance.

Fait à noter, cette entente de principe est intervenue avant même l’échéance de la convention collective, qui était prévue le 31 août prochain. Les parties avaient décidé d’amorcer la négociation dès le 27 janvier. Elles en sont venues à cette entente de principe en pleine crise de la COVID-19.

L’entente de principe vaut pour une convention collective qui serait en vigueur jusqu’au 31 août 2024.

Au Québec, l’Alliance de la fonction publique du Canada est affiliée à la FTQ, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec.

Les plus populaires