Une entente de principe pourrait mettre fin à une grève en éducation en N.-É.

HALIFAX — Une entente de principe conclue dimanche pourrait mettre fin à une grève de 600 employés de soutien du secteur de l’éducation dans la vallée d’Annapolis, en Nouvelle-Écosse.

Le Syndicat des employés du gouvernement et des employés généraux de la Nouvelle-Écosse a indiqué dimanche soir dans un communiqué qu’une entente de principe avait été conclue après deux jours de négociation en présence d’un conciliateur.

L’entente de principe est recommandée par le comité de négociation de la section locale 73 du syndicat et un vote de ratification aura lieu mardi.

Entre-temps, 150 employés de soutien du Centre régional de l’éducation de la Rive-Sud, qui sont aussi en grève, devaient retourner à la table de négociation dès lundi. 

Les syndiqués de la vallée d’Annapolis avaient débrayé il y a deux semaines, le 24 octobre, et ceux de la Rive-Sud l’avaient fait le lendemain. 

Ces employés de soutien en grève comprennent notamment des aides-enseignants et des éducatrices en garderies.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.