Une entreprise est accusée en lien avec un accident d’autocar en Alberta

JASPER, ALBERTA — Une entreprise de tours d’autocar a été accusée en lien avec un accident mortel survenu il y a près de deux ans au champ de glace Columbia, dans le parc national de Jasper, en Alberta.

Le gouvernement de l’Alberta a déclaré vendredi que Brewster Inc. faisait face à huit chefs d’accusation en vertu de la loi provinciale sur la santé et la sécurité au travail. Les accusations sont liées à l’utilisation et à l’entretien des ceintures de sécurité, au défaut de bien évaluer les risques et à ne pas s’être assuré que l’équipement était en bon état.

Trois personnes ont été tuées et 14 autres ont subi des blessures graves après que l’autocar Ice Explorer rouge et blanc à grandes roues a perdu le contrôle sur la route du glacier Athabasca, à environ 100 kilomètres au sud-est de Jasper, en Alberta, le 18 juillet 2020.

Le véhicule, avec 27 personnes à bord, a glissé en faisant des tonneaux sur une cinquantaine de mètres avant de s’immobiliser sur son toit.

Les visites du champ de glace ont repris l’année dernière. L’opérateur de bus touristique a affirmé que des ceintures de sécurité avaient été ajoutées aux véhicules et que des modifications avaient été apportées à la formation des conducteurs et à l’entretien des routes.

Pursuit, l’entreprise qui gère les circuits en bus d’Icefield, a mentionné dans un communiqué envoyé par courriel qu’elle ne pouvait pas commenter les détails de l’affaire en raison de poursuites judiciaires.

«Nous continuons de soutenir une enquête transparente sur cet accident tragique», a-t-elle indiqué.

L’affaire doit être portée devant la cour provinciale de Jasper le 23 juin.

Un rapport final de la GRC sur le renversement n’a pas été rendu public, mais a été soumis aux procureurs de l’Alberta en avril.

La Couronne déterminera si la preuve justifie des accusations criminelles.

«La GRC est au courant des accusations qui ont résulté de l’enquête distincte de la Commission de la santé et de la sécurité au travail de l’Alberta. La GRC a partagé tous les documents d’enquête demandés au cours de l’enquête criminelle avec le ministère du Travail et de l’Immigration, comme l’exige la loi», a déclaré la GRC dans un communiqué.

La GRC a ajouté qu’elle fournirait une nouvelle mise à jour aux victimes et aux familles lorsque les résultats de l’enquête criminelle pourront être partagés.

Deux poursuites civiles ont aussi été intentées au nom de personnes dans le bus ce jour-là.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.