Une équipe d’archéologie subaquatique poursuit des recherches dans l’Arctique

OTTAWA – L’équipe d’archéologie subaquatique de Parcs Canada retourne ce mois-ci dans l’Arctique afin de poursuivre des recherches en lien avec l’expédition de 1845 de Sir John Franklin, qui a donné lieu à la disparition de ses deux navires.

Dans le cadre de cette mission, qui se déroulera jusqu’à la fin de septembre, l’équipage retournera sur le site du HMS Erebus. Ce navire a été découvert en 2014 dans les eaux du Nunavut. On y continuera les relevés au sonar et exercer la surveillance en plongée.

Puis début septembre, on poursuivra les recherches du deuxième navire, le HMS Terror. Ces recherches devraient se dérouler durant une semaine.

En mars dernier, le gouvernement avait annoncé une subvention de 16,9 millions $ sur cinq ans en appui à ces recherches. Cette mission bénéficie également d’une collaboration avec le gouvernement du Nunavut, des communautés inuites et d’autres partenaires constitués d’organismes publics, d’entreprises privées et d’organismes sans but lucratif.

Le 19 mai 1845, le HMS Erebus et le HMS Terror avaient quitté l’Angleterre pour entreprendre une expédition dans l’Arctique à la recherche du passage du Nord-Ouest. Les deux navires étaient sous le commandement de sir John Franklin et du capitaine Francis Rawdon Crozier, commandant adjoint. Il y avait à bord un équipage de 134 officiers et marins.

Or, personne ne reverra vivants les membres de l’équipage des deux navires, à l’exception de quelques Inuits lors de rencontres occasionnelles.