Une étude sur la COVID longue cherche des participants

MONTRÉAL — Des chercheurs de l’Université McGill sont à la recherche de participants pour une nouvelle étude en ligne sur la COVID longue, ou le syndrome post-COVID-19.

L’objectif est de connaître l’évolution des symptômes post-COVID et leur incidence sur la vie des patients.

Les responsables de l’étude Québec action pour le post-COVID (QAPC) recherchent des adultes de 18 ans et plus, résidant au Québec, qui signalent des symptômes apparus pendant ou après leur infection par la COVID-19, qui durent plus de quatre semaines et ne peuvent être expliqués par un autre diagnostic.

Les participants rempliront des questionnaires et des tests cognitifs en ligne tous les trois mois pendant 18 mois. Une application pour téléphone intelligent leur permettra de décrire en détail leurs symptômes et leur niveau d’activité physique au jour le jour. En retour, ils recevront un «tableau de bord» personnalisé résumant leur profil de symptômes et auront accès à des outils en ligne pour prendre en charge leurs symptômes.

Certaines communautés ont été touchées plus durement que d’autres par la COVID. Les chercheurs espèrent que cette étude entièrement virtuelle facilitera la participation de personnes d’origines diverses afin que les résultats profitent à toutes les couches de la société. 

Plus d’un million de personnes auraient été infectées par la COVID au Québec depuis le début de la pandémie. Environ le tiers d’entre elles pourraient être atteintes de la COVID longue.

Les chercheurs pensent qu’il est possible de soulager de nombreux symptômes au moyen des interventions actuelles en matière de réadaptation et de mode de vie. L’étude proposera des ressources et des stratégies en ligne pour aider les gens à récupérer.

—-

Sur internet:

Pour en savoir plus ou vous inscrire pour participer, consultez le site Web de l’étude : https://post-covid.quebec/fr/accueil/ ou envoyez un courriel à : [email protected]

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.