Une ex-directrice d’hôpital doit 22 000 $ en frais «potentiellement personnels»

HALIFAX — L’ancienne dirigeante du plus important hôpital mère-enfant dans les provinces de l’Atlantique n’a toujours pas remboursé plus de 22 000 $ en dépenses «potentiellement personnelles» qui avaient été facturées à l’organisme de bienfaisance.

Le conseil d’administration du Centre de santé IWK, à Halifax, avait demandé un audit indépendant sur les frais de la chef de la direction Tracy Kitch, à la suite d’anomalies relevées par le service des finances et par le réseau anglais de Radio-Canada. Mme Kitch a démissionné de son poste le 23 août, «pour des motifs personnels».

Elle était à l’emploi du Centre de santé IWK depuis trois ans, et touchait un salaire annuel de 296 289 $ au moment de son départ. Les relevés de la carte de crédit liée à sa fonction indiqueraient notamment que Mme Kitch a facturé à l’institution des milliers de dollars en magasinage chez La Baie en novembre dernier, de nombreux achats sur iTunes et Netflix, et plus de 2000 $ pour les services d’une limousine.

La firme Grant Thornton a vérifié les dépenses de Mme Kitch depuis son arrivée à la direction de l’hôpital jusqu’à juin dernier, soit sur près de trois ans. La firme comptable a épinglé 47 273,32 $ en dépenses «potentiellement personnelles»; Mme Kitch a remboursé jusqu’ici plus de la moitié de cette somme, soit 25 009,28 $.

Dans bien des cas, ces dépenses ne pouvaient être liées aux fonctions de Mme Kitch, ou n’étaient pas accompagnées d’une approbation par les instances appropriées, indique la firme comptable. Par ailleurs, il semble que Mme Kitch tardait souvent à présenter ses réclamations, ce qui ne facilitait pas la tâche de l’hôpital quand venait le temps de vérifier la validité des dépenses.

Le Centre de santé Izaak Walton Killam, communément appelé «IWK» dans les Maritimes, offre des soins pour les mères et les enfants, les jeunes et les familles de tout l’est du pays. L’organisme de bienfaisance compte plus de 3600 employés et gère un budget de fonctionnement annuel de 289 millions $; environ 80 pour cent de ses coûts d’exploitation sont assumés par la province.