Une explosion en Irak tue deux soldats et en blesse trois autres

BEYROUTH — Une explosion dans le nord de l’Irak a tué deux soldats et en a blessé trois autres, ont rapporté jeudi les médias irakiens.

La veille, les soldats voyageaient dans un véhicule de l’armée dans le district de Makhmour lorsqu’un engin explosif a explosé, selon l’agence de presse nationale irakienne.

Aucun groupe n’a immédiatement revendiqué l’attaque. C’était le dernier d’une série d’événements similaires survenus ces derniers jours.

Huit personnes ont été tuées et trois blessées lundi lors d’une attaque par des hommes armés contre le village d’Albu Bali au nord-ouest de Fallujah, précédemment détenu par le groupe extrémiste État islamique.

Dimanche, un engin explosif a explosé dans le nord de l’Irak, tuant au moins neuf membres de la police fédérale irakienne qui patrouillaient dans le village d’Ali al-Sultan, dans le district de Riyad de la province de Kirkouk.

Mercredi, le premier ministre irakien Mohammed Shia al-Sudani avait convoqué une réunion des responsables de la sécurité pour discuter des «attentats terroristes» et des plans de l’armée pour y répondre, selon un communiqué officiel.

Les responsables irakiens ont déclaré la victoire sur l’État islamique il y a cinq ans, mais le groupe extrémiste a continué de mener des attaques sporadiques, au milieu des craintes d’une résurgence.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.