Une femme accusée d’un troisième chef d’infanticide à l’Île-du-Prince-Édouard

CHARLOTTETOWN — Une femme de l’Île-du-Prince-Édouard qui a admis avoir causé la mort de deux bébés fait maintenant face à un troisième chef d’accusation d’infanticide.

Shannon Dawn Rayner, de Charlottetown, a plaidé coupable le mois dernier à deux chefs d’infanticide liés à des événements survenus en février 2014 et en novembre 2016.

Lundi, le service de police de Charlottetown a confirmé qu’elle faisait face à une troisième accusation à la suite de la découverte des restes d’un bébé dans la remise d’une maison du quartier Sherwood.

Selon les documents de la cour, les deux premiers bébés sont morts «peu de temps» après leur naissance et leurs corps avaient été jetés dans la poubelle.

Une évaluation psychiatrique de la femme de 40 ans a déterminé qu’elle était apte à subir son procès et qu’elle ne souffrait pas d’un trouble mental qui aurait pu la rendre non criminellement responsable de ses gestes.

Mme Rayner demeure détenue et comparaîtra à une date ultérieure.

Dans l’affaire précédente, la Couronne avait ordonné la suspension des procédures pour deux chefs de non-recours à de l’assistance lors de la naissance d’un enfant et deux chefs de disposition du corps d’un enfant dans l’intention de dissimuler sa naissance.

Le juge de la Cour provinciale saisi de l’affaire a fixé l’audience de détermination de la peine au 5 juin.