Une femme et son enfant sont en sécurité après une tentative d’enlèvement au Manitoba

WINNIPEG — Une femme du Manitoba et sa fille de deux ans sont de nouveau en sécurité après s’être arrêtées pour aider un homme qui prétendait avoir besoin d’aide sur le bord d’une route, mais qui a ensuite sauté dans leur véhicule et a demandé à être conduit jusqu’à Winnipeg.

Vendredi, la police avait d’abord été appelée à se rendre dans le stationnement d’un hôtel à Portage la Prairie, à l’ouest de Winnipeg, en après-midi en raison de la présence d’un homme qui agissait de manière erratique et qui se droguait peut-être dans une camionnette.

Les agents ont brièvement discuté avec l’homme, mais ce dernier a mis la camionnette en marche, a percuté leur véhicule de police, s’est dirigé rapidement pour effrayer les agents, puis a de nouveau percuté le véhicule de police avant de prendre la fuite.

Une poursuite s’est ensuite enclenchée, mais elle a dû être abandonnée lorsque la camionnette, qui aurait été volée à Winnipeg, s’est retrouvée en sens inverse sur l’autoroute.

Peu de temps après, un autre appel est entré au 911, mais il a rapidement été déconnecté. Deux voix, l’une masculine et l’autre féminine, ont toutefois pu être entendues, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Après avoir retrouvé de qui venait ce mystérieux appel, la GRC a envoyé des agents chez la femme, et c’est à ce moment qu’ils ont compris que sa fille et elle avaient été enlevées.

En plus de composer le 911, la femme avait également réussi à appeler son mari, qui a à son tour prévenu les services d’urgences. Les enquêteurs lui ont parlé et ont par ailleurs trouvé la camionnette abandonnée, ce qui leur a permis de faire le lien entre les deux incidents.

Les enquêteurs pensaient qu’ils se rendaient à Winnipeg et la police était en train de préparer une alerte Amber, mais la femme les a appelés de nouveau pour leur dire que l’homme avait fui le véhicule et qu’elle et sa fille étaient en sécurité dans le quartier Polo Park de Winnipeg.

Ni la femme ni l’enfant n’ont été physiquement blessés, aucune arme n’a été utilisée et la mère ne connaissait pas l’homme, qui était toutefois connu des services policiers.

La police recherche maintenant Michael Stephen Klimchuk, 62 ans, de Winnipeg, qui devra répondre à deux accusations d’enlèvement, deux accusations de séquestration, une d’enlèvement d’une personne de moins de 14 ans, trois d’agression armée sur un policier, une d’opération dangereuse d’un véhicule motorisé et une de possession de biens volés de plus de 5 000 $.

Le suspect mesure cinq pieds huit pouces, pèse environ 220 livres, a les yeux bleus, de longs cheveux bruns et a été vu pour la dernière fois portant une veste de camouflage et un pantalon de couleur pâle.

La police a précisé qu’il ne représente pas une menace imminente, mais que quiconque le voit ou sait où il se trouve doit le rapporter immédiatement aux forces de l’ordre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.