Festival LGBTQ: un homme ouvre le feu devant des bars d’Oslo; 2 morts et 21 blessés

OSLO — Un homme a ouvert le feu devant des bars d’Oslo, au petit matin samedi, tuant deux personnes et faisant plus de 20 blessés dans ce que les services de sécurité norvégiens ont appelé un «acte terroriste islamiste» lors du festival annuel LGBTQ Pride.

Les enquêteurs ont indiqué que le suspect est un citoyen norvégien âgé de 42 ans, originaire d’Iran. Ce dernier a été arrêté après avoir ouvert le feu à trois endroits du centre-ville d’Oslo.

Deux hommes, l’un dans la cinquantaine et l’autre dans la soixantaine, ont été atteints mortellement, selon la police.

Dix personnes ont été traitées pour des blessures graves, mais leur vie n’était pas menacée.  Onze autres personnes ont subi des blessures mineures.

Le service de renseignements norvégien chargé de la sécurité a fait passer le niveau d’alerte au terrorisme au niveau le plus élevé après l’attaque qui a fait paniquer les fêtards qui couraient dans les rues ou essayaient de se cacher du tireur.

Le chef par intérim du service connu sous l’acronyme PST, Roger Berg, a qualifié l’attaque d’«acte terroriste islamiste extrême». Il a déclaré que le suspect avait «une longue histoire de violence et de menaces» ainsi que des problèmes de santé mentale.

M. Berg a indiqué que le suspect avait d’abord attiré leur attention en 2015 et que ce dernier se serait radicalisé par la suite, le soupçonnant de faire partie d’un réseau islamiste non spécifié.

Les médias norvégiens ont identité le suspect comme étant Zaniar Matapour, un résident d’Oslo qui est arrivé en Norvège avec sa famille d’une partie kurde de l’Iran dans les années 1990.

L’avocat du suspect a précisé que son client n’avait pas parlé aux enquêteurs et il a lancé une mise en garde contre les spéculations.

«Il est trop tôt pour conclure qu’il s’agit de crimes haineux ou de terrorisme », a déclaré Me John Christian Elden dans un courriel à l’Associated Press.

Les organisateurs ont annulé le défilé de la Fierté qui était prévu samedi et qui était le point culminant du festival d’une semaine. Des dizaines de personnes ont toutefois marché dans la capitale, brandissant des drapeaux arc-en-ciel.

Le procureur Christian Hatlo a affirmé qu’il est trop tôt pour dire si le tireur ciblait spécifiquement les membres de la communauté LGBTQ.

«Nous devons examiner cela de plus près, nous ne le savons pas encore », a-t-il dit.

M. Hatlo a précisé que le suspect était détenu pour meurtre, tentative de meurtre et terrorisme, en fonction du nombre de personnes ciblées à plusieurs endroits. 

« Notre évaluation globale est qu’il y a des raisons de croire qu’il voulait susciter la peur au sein de la population», a affirmé M. Hatlo.

Le suspect aurait notamment ouvert le feu devant le London Pub, un bar populaire auprès de la communauté LGBTQ de la ville, quelques heures avant le début du défilé.

Le premier ministre norvégien Jonas Gahr Stoere a déclaré sur Facebook que «la fusillade devant le London Pub à Oslo ce soir était une attaque cruelle et profondément choquante contre des innocents».

Il a dit que même si le motif n’était pas clair, l’évènement a causé de la peur et du chagrin dans la communauté LGBTQ. 

«Nous sommes tous à vos côtés», a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.