Une hausse mystérieuse de patients de la COVID morts subitement à domicile en Ontario

TORONTO — Une augmentation du nombre de patients atteints de la COVID-19 qui meurent de façon inattendue à la maison sans avoir appelé une ambulance est une nouvelle tendance troublante qui nécessite une enquête plus approfondie, a déclaré vendredi le coroner en chef pour l’Ontario.

Les experts n’ont pas encore déterminé pourquoi exactement les patients qui ne semblent pas gravement malades prennent soudainement un virage radical pour le pire, a déclaré Dirk Huyer dans une entrevue.

«Ils n’avaient pas de symptômes graves qui obligeaient généralement les gens à se rendre à l’hôpital», a indiqué M. Huyer.

Entre le 1er et le 22 avril, les coroners ont vu 25 cas de personnes dans le sud et le centre de l’Ontario qui sont décédées d’une maladie à coronavirus à domicile. L’âge des victimes allait de la fin de la vingtaine à plus de 80 ans.

«Je ne vois pas de facteur spécifique qui me ferait dire, « eh, c’est quelque chose que nous avons vu dans tous ces cas »», a indiqué M. Huyer.

Bien qu’il y ait sans doute une augmentation du nombre de décès à domicile — le coroner en chef n’a pas été en mesure de quantifier l’augmentation et les statistiques pour environ la moitié de la province ne sont pas encore disponibles —, ils sont encore relativement faibles. Vendredi, l’Ontario a signalé que 7863 personnes étaient décédées de la COVID-19 depuis le début de la pandémie, avec 34 nouveaux décès. En moyenne, plus d’une douzaine de décès sont signalés chaque jour, la plupart se produisant dans les hôpitaux.

Les coroners n’ont pas encore identifié de dénominateur commun aux décès à domicile au-delà de la constatation de l’augmentation.

Ce qui est clair, cependant, c’est que quelque chose de différent se produit. Des patients qui semblaient stables et qui n’avaient pas besoin de soins hospitaliers ont vu soudainement leur état se détériorer.

«Il ne s’agissait pas de situations où une ambulance ne pouvait pas se rendre. Il n’y a eu aucun appel pour une ambulance», a souligné M. Huyer.

La grande majorité des patients infectés ont pu, tout au long de la pandémie, se rétablir à domicile, épargnant aux hôpitaux et aux unités de soins intensifs une vague d’admissions ingérable. Plusieurs grands hôpitaux ont mis en place des programmes ambulatoires sophistiqués pour permettre un suivi à distance de l’évolution de la maladie.

M. Huyer a déclaré qu’il n’essayait pas de faire peur à qui que ce soit en soulevant la question de l’augmentation des décès à domicile. Son objectif principal, a-t-il affirmé, est de souligner la gravité de la COVID-19 et de donner aux gens des informations pour faire des choix plus éclairés.

«Ce qui est important, c’est que les gens soient conscients et reconnaissent la gravité de la maladie», a déclaré M. Huyer. «Même s’il s’agissait d’informations limitées, je pensais qu’il était important que les gens aient cette perspective.»

Laisser un commentaire