Une injonction est abandonnée contre l’éradication de l’achigan à petite bouche

WOODSTOCK, NOUVEAU-BRUNSWICK — Un groupe qui veut éliminer l’achigan à petite bouche, une espèce envahissante, dans le bassin du Miramichi a dit qu’une demande d’injonction visant à freiner ce projet a été abandonnée.

Dans un communiqué publié mercredi, le groupe de travail sur l’éradication de l’achigan à petite bouche dans le Miramichi (Working Group on Smallmouth Bass Eradication in the Miramichi) indique que l’audience prévue devant la Cour du banc de la reine a été annulée.

Un certain nombre de propriétaires de chalet voulaient empêcher le groupe d’utiliser de la roténone chimique pour éliminer cette espèce de poisson.

Selon un porte-parole, Neville Crabbe, le groupe de travail envisage d’aller de l’avant avec son projet. Toutefois, il dit que les retards causés par l’action en justice rendront difficile la réorganisation.

Le 9 août, le groupe de travail a reçu une ordonnance immédiate de cesser et de s’abstenir par le même tribunal après que les propriétaires de chalets ont déposé une injonction le 2 août.

Cette ordonnance interdisait au groupe de prendre des mesures sur le lac Miramichi, le lac Brook et une partie de la rivière Miramichi Sud-Ouest.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.