Une interdiction sur les pétroliers est défaite au Sénat, mais pas enterrée

OTTAWA — Un comité sénatorial a rejeté l’interdiction fédérale imposée à la circulation des pétroliers au large de la côte nord de la Colombie-Britannique.

En vertu d’un vote à six voix contre six, le comité des transports et des communications du Sénat a rejeté le projet de loi C-48 mercredi soir.

Le projet de loi interdirait aux navires transportant plus de 12 500 tonnes de pétrole brut d’être chargés ou déchargés entre la pointe nord de l’île de Vancouver et la frontière de l’Alaska.

Les conservateurs au Sénat estiment que le rejet du projet de loi est une victoire pour le secteur de l’énergie au Canada.

Le projet de loi a été adopté par la Chambre des communes il y a une semaine et son échec au sein d’un comité sénatorial ne signifie pas qu’il est enterré, mais le vote constitue une défaite pour les libéraux de Justin Trudeau.

Avec le projet de loi C-69, qui vise à réformer le processus d’évaluation fédéral des projets de construction d’envergure nationale, le projet de loi C-48 a suscité l’ire de nombreux promoteurs du secteur pétrolier canadien, dont le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie