Une journée nationale pour commémorer les victimes de la pandémie

OTTAWA — Le gouvernement canadien désigne le 11 mars prochain «Journée nationale de commémoration» pour rendre hommage aux personnes victimes de la pandémie.

Le premier ministre Justin Trudeau a également annoncé lundi que la journée servira à souligner «les répercussions importantes» subies par tous les Canadiens depuis l’apparition de la maladie à coronavirus (COVID-19).

 «Aujourd’hui, un an après le premier décès connu d’un Canadien lié à la maladie, nous pleurons la perte tragique de plus de 22 000 parents, frères et sœurs, amis et proches», a déclaré M. Trudeau dans un communiqué.   

Il a souligné que plus de 864 000 Canadiens ont reçu un diagnostic de COVID-19 depuis un an.

«Tous les Canadiens ont consenti des sacrifices et subi des pertes au cours de l’année qui vient de s’écouler», a-t-il également déploré. 

M. Trudeau n’a pas manqué, non plus, de saluer l’effort des travailleurs de la santé et autres travailleurs essentiels qui «ont risqué leur vie».

«Votre gouvernement continuera de faire tout ce qu’il faut, aussi longtemps qu’il le faudra, pour vous soutenir», a promis, une fois de plus, le premier ministre.

Laisser un commentaire