Une manif pour la liberté d’expression tourne à l’affrontement à San Francisco

SAN FRANCISCO — Une manifestation en faveur de la liberté d’expression organisée par des militants conservateurs s’est abruptement terminée dans le centre-ville de San Francisco, samedi, après que plusieurs centaines de contre-manifestants eurent fait irruption pour les confronter, notamment en agressant l’organisateur du rassemblement.

Un photographe qui travaille pour l’Associated Press a aperçu un militant de Team Save America être emmené dans une ambulance et un policier blessé au sol près de la United Nations Plaza de San Francisco.

Team Save America a organisé le rassemblement pour protester contre Twitter, qui, selon le groupe de militants, étouffe le discours conservateur.

Les membres du groupe portaient des chapeaux rouges à l’effigie de la campagne de Donald Trump «Make America Great Again» et des drapeaux pro-policiers «Thin Blue Line» ainsi que des drapeaux américains.

Philip Anderson, l’organisateur de l’événement, a publié des photos sur les réseaux sociaux de sa bouche ensanglantée avec une dent en moins et une autre pendante. Il a déclaré que des manifestants antifascistes l’avaient attaqué «sans raison».

Philip Anderson est monté sur scène vers 13 heures et il a été conspué par des contre-manifestants qui lui ont lancé des bouteilles d’eau en plastique et des bouteilles en verre, par-dessus les barricades de la police.

L’événement a été annulé, bien que les deux parties soient restées présentes dans le secteur en après-midi.

Le département de police de San Francisco a déclaré que trois policiers avaient subi des blessures après avoir été agressés avec du gaz poivré et des produits chimiques. Un officier a été emmené dans un hôpital local pour y être soigné, a indiqué la police.

Aucune arrestation n’a été effectuée, a indiqué le département de police.

Philip Anderson a qualifié les contre-manifestants d’hypocrites et a déclaré que c’est pour cette raison qu’il allait voter pour le président Donald Trump.

«J’adore l’Amérique, j’aime ce pays et j’aime la liberté d’expression», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire
Les plus populaires