Une «menace» force la fermeture du siège social de la Great West à Winnipeg

WINNIPEG — Des milliers d’employés de la Great-West, compagnie d’assurance-vie n’ont pas pu intégrer le siège social de Winnipeg, mercredi, en raison d’une menace logée contre l’entreprise.

La police a déclaré que l’équipe de sécurité d’un des édifices de la Great-West les avait informés de la menace un peu après minuit, mercredi.

L’agente Tammy Skrabek, une porte-parole de la police, a déclaré que les policiers avaient fouillé les locaux du géant de l’assurance et n’avaient rien trouvé, mais que de nouvelles informations avaient fait surface pendant la nuit.

La compagnie a donc décidé de fermer ses édifices de Winnipeg et de demander à ses employés de ne pas se présenter au travail mercredi, jusqu’à ce que la police puisse effectuer une fouille plus poussée pendant la journée, notamment avec l’unité canine, a déclaré la porte-parole. Les enquêteurs «ne croient pas qu’il existe une menace immédiate», a toutefois précisé Mme Skrabek.

La Great-West n’a pas encore annoncé comment cette fermeture temporaire du siège social de Winnipeg affecterait ses clients.

La Great-West, compagnie d’assurance-vie est une filiale à part entière de Great-West Lifeco, membre de la Corporation Financière Power. Le site internet de la société indique qu’elle compte plus de 13 millions de clients canadiens. Great-West Lifeco exerce ses activités au Canada, aux États-Unis et en Europe par l’intermédiaire de la Great-West, de la London Life, de la Canada-Vie, de l’Irish Life, de la Great-West Financial et de Putnam Investments.

 

Entreprise dans cette dépêche: (TSX: GWO)