Une mère et son bébé d’un an ont été tués par un ours polaire en Alaska

ANCHORAGE, Alaska — Un ours polaire a pourchassé plusieurs habitants d’un petit village isolé autochtone de l’Alaska, tuant une mère et son fils d’un an lors d’une attaque extrêmement rare. L’animal a finalement été abattu, selon les autorités locales.

L’attaque mortelle, la première en plus de 30 ans à survenir en Alaska, s’est produite mardi près de l’entrée principale de l’école de Whales, une communauté côtière isolée du détroit de Béring située à l’extrémité ouest du continent nord-américain — à environ 80 kilomètres de la Russie.

Toutes les personnes présentes sur le terrain de l’école ont été appelées à se réfugier à l’intérieur dès que l’ours polaire a été repéré.

«L’ours aussi a essayé d’entrer», a raconté l’administratrice en chef du district scolaire de Bering Strait, Susan Nedza.

«C’est terrifiant. On ne peut jamais se préparer pour quelque chose comme ça», a-t-elle mentionné.

Les responsables du district scolaire ont fermé les stores de l’école et verrouillé les portes.

Malgré tout, Summer Myomick et son fils, Clyde Ongtowasruk, ont été tués dans l’attaque.

Comme de nombreux villages éloignés de l’Alaska, la communauté de Whales organise des patrouilles lorsque les ours sont attendus en ville, entre les mois de décembre et mai.

La dernière rencontre mortelle d’un ours polaire en Alaska remontait à 1990.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.