Une nouvelle pièce de monnaie commémore l’histoire des loyalistes noirs en N.-É.

HALIFAX — Une nouvelle pièce de 20 $ en argent émise par la Monnaie royale canadienne pour coïncider avec le début du Mois de l’histoire des Noirs commémore les loyalistes noirs qui ont débarqué en Nouvelle-Écosse à la suite de la révolution américaine.

La nouvelle pièce dévoilée lundi comporte un bouclier avec une héraldique représentant la «Black Loyalist Heritage Society». Les loyalistes noirs sont arrivés entre 1783 et 1785 et ont constitué à une certaine époque le plus important groupe de personnes d’origine africaine à immigrer en Nouvelle-Écosse.

«Nous avons le devoir collectif de commémorer les loyalistes noirs, leurs sacrifices et leurs réalisations, a déclaré lundi le premier ministre Justin Trudeau lors d’un événement virtuel. Aujourd’hui est un pas dans cette direction alors que nous dévoilons cette pièce.»

M. Trudeau a déclaré que les loyalistes se sont battus aux côtés des Britanniques pendant la guerre d’indépendance américaine dans l’espoir d’obtenir des terres et d’être libérés de l’esclavage. Après la guerre — et la défaite des Britanniques —, plus de 3000 loyalistes noirs se sont finalement installés en Nouvelle-Écosse.

«Mais malgré la promesse d’une vie meilleure, ils ont été confrontés à la ségrégation raciale, à l’hostilité et à la discrimination, a affirmé M. Trudeau. Malheureusement, la liberté ne signifie pas l’égalité.»

Plus de 1000 loyalistes ont finalement quitté la province et ont joué un rôle déterminant dans l’établissement de la colonie de Freetown en Sierra Leone, en 1792.

Beaucoup sont toutefois restés en Nouvelle-Écosse; ils ont vécu et travaillé dans des colonies près de Shelburne, Birchtown, Weymouth, Digby et Halifax, entre autres. Au Nouveau-Brunswick, des loyalistes noirs se sont installés à Saint-Jean et le long de la rivière Saint-Jean.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a déclaré que la pièce était un rappel important de l’héritage «profondément enraciné» des loyalistes noirs dans la province.

«Les Afro-Néo-Écossais ont dû faire tomber les barrières et continuer de le faire pour améliorer la vie des générations futures, a ajouté M. McNeil. Les loyalistes noirs ont été des pionniers dans la mise en place de mouvements populaires de libération et d’inspiration.»

Charles Smith, président de la «Black Loyalist Heritage Society», a déclaré que les contributions des Afro-Canadiens «méritent d’être racontées».

«C’est une histoire de ténacité, de force, d’espoir et de foi mêlée de peur, de colère et parfois de défaite, a résumé M. Smith. Nous nous tenons sur les épaules de nos ancêtres et partageons cet héritage avec nos descendants à venir.»

La pièce porte la devise de la société: «Le cœur de votre savoir est dans vos racines». La Monnaie royale canadienne a indiqué qu’elle limiterait à 5500 le nombre de pièces qu’elle frapperait.

Laisser un commentaire