La police dit n’avoir identifié aucune menace à la Colline du Parlement

OTTAWA — Le Service de police d’Ottawa dit avoir identifié deux personnes d’intérêt, mais aucune menace à la sécurité publique lors d’une opération policière ayant nécessité samedi après-midi l’évacuation de la Colline du Parlement.

L’enquête suit son cours.

Il a indiqué avoir reçu des renseignements plus tôt au sujet d’une possible menace non précisée près du périmètre de la Colline du Parlement. Les policiers ont fermé des rues avoisinantes à la circulation automobile et piétonnière.

Le Service de protection parlementaire a aussi ordonné une évacuation de la Colline du Parlement. Il a lancé une alerte aux parlementaires et à leurs employés. Les occupants des immeubles du secteur devaient eux aussi être placés en confinement.

Si aucune menace à la sécurité publique n’a été détectée, deux personnes et deux véhicules d’intérêt ont été identifiés.

Les rues ont été rouvertes vers 16h.

Le Service de police d’Ottawa avait indiqué dans un message sur Twitter qu’il enquêtait sur un «incident suspect dans le secteur de la Colline du Parlement». Il a fait état de plusieurs fermetures de rues et d’une grande présence policière. Il était demandé à la population d’éviter ce secteur.

La police n’a donné aucune précision sur la nature de la possible menace, mais elle a indiqué que son enquête se poursuivait.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.