Une pause de 15 minutes ce matin pour les travailleurs de la santé et de l’éducation

MONTRÉAL — C’est à 10h ce jeudi que les travailleurs sont invités à faire une pause de 15 minutes en soutien à leurs collègues des réseaux de la santé et de l’éducation.

Le mouvement «Le Québec en pause» a été lancé par la FTQ afin de rendre hommage aux travailleurs qui sont aux premières lignes depuis le début de la pandémie de coronavirus. Il prend place aussi dans le cadre de la longue négociation des secteurs public et parapublic.

Il ne s’agit toutefois pas d’un ralentissement de travail ni d’une grève. Les gens qui appuient la cause sont simplement invités à prendre une pause de 15 minutes à 10h, en signe de solidarité, de soutien, affirme la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec.

Le mouvement est d’ailleurs appuyé par deux autres organisations syndicales, à savoir la FIQ, qui représente la grande majorité des infirmières et infirmières auxiliaires, de même que l’APTS, qui représente des milliers de travailleuses sociales, techniciennes en laboratoire, psychologues et autres.

Les négociations du secteur public durent depuis près d’un an, bien que le Conseil du trésor avait lui-même proposé une négociation accélérée au début de l’année.

Québec offre des augmentations de 1,75 % avec un montant forfaitaire de 1000 $ pour la première année de la convention collective, soit 2020, puis 1,75 % pour 2021 avec un montant forfaitaire de 600 $, puis 1,5 % d’augmentation pour l’année 2022.

Les conventions collectives des quelque 550 000 employés de l’État sont échues depuis le 31 mars dernier.

Laisser un commentaire