Une peine de 36 000 $ pour une actrice turbulente qui avait forcé un déroutement

GANDER, T.-N.-L. – Une actrice américaine surtout connue pour avoir interprété le rôle-titre dans la comédie érotique des années 1970 «La Jeune Lady Chatterley» devra payer plus de 36 000 $ parce qu’elle a forcé un appareil d’Air France à atterrir d’urgence à Gander.

Harlee McBride, qui avait bu avant de monter dans l’avion, à New York, s’était fâchée lorsque le personnel navigant avait refusé de lui servir de l’alcool à bord. Mme McBride rentrait chez elle en France après avoir assisté aux funérailles de son frère aux États-Unis, en octobre 2014, a indiqué son avocate Ellen O’Gorman, mercredi.

Un plateau-repas aurait été jeté pendant la dispute et les agents de bord ont estimé que la passagère était devenue incontrôlable. Mme McBride a été presque aussitôt attachée à son siège par des menottes de plastique, a soutenu Me O’Gorman, et l’appareil a effectué un atterrissage imprévu à Terre-Neuve-et-Labrador.

Par la voix de son avocate, Mme McBride, âgée de 67 ans, a plaidé coupable à l’accusation d’entrave au travail du personnel navigant. Ni Mme McBride ni son mari, l’acteur Richard Belzer (John Munch dans «La Loi et l’Ordre: Crimes sexuels»), n’était présent au palais de justice de Gander mardi.

Me O’Gorman a indiqué que sa cliente — qui a incidemment joué le rôle d’une agente de bord d’Air France dans le téléfilm de 1976 «Raid on Entebbe» — assume l’entière responsabilité du déroutement de l’appareil. Mais sa version diffère quelque peu de celle du personnel navigant, selon l’avocate: le plateau-repas est tombé, pas jeté, et Mme McBride s’est énervée parce que son voisin avait tenu des propos à caractère sexuel.

L’amende imposée à Mme McBride couvre les frais du déroutement de l’appareil — environ 26 000 $. Air France réclamait plus de 100 000 $, mais le tribunal a tenu compte des factures présentées. Le juge Harold Porter a ajouté 10 000 $ en dommages punitifs.