Une percée québécoise pourrait permettre de réparer des circuits nerveux abîmés

MONTRÉAL — Une percée réalisée par des chercheurs québécois pourrait un jour contribuer à la mise au point de traitements pour les personnes atteintes d’une lésion à la moelle épinière ou d’une maladie génétique affectant leur motricité.

L’équipe de Frédéric Charron, chercheur à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) et professeur de biologie moléculaire à l’Université de Montréal, a récemment mis en lumière un mécanisme qui guide nos neurones afin de construire les délicats circuits du système nerveux.

Chez l’être humain, le système nerveux se développe pendant la quasi-totalité de la grossesse, soit en une trentaine de semaines. Cette opération de longue haleine est cruciale.

Pour croître correctement et se connecter aux bonnes cibles, le neurone peut compter sur des «signaux» qui l’orientent vers le bon chemin, tel un GPS.

Le docteur Charron et ses collègues ont découvert que le signal Shh attire le prolongement du neurone, l’axone, en se liant à une «antenne» située à la surface de ce dernier, la molécule Boc.

Le stagiaire postdoctoral et premier auteur de l’article paru dans le journal Neuron, Julien Ferent, a comparé les molécules de Shh aux miettes de pain qui guident l’axone. Lorsque la molécule Boc les détecte, a-t-il expliqué dans un communiqué, la membrane du bout de l’axone «gobe» Shh et le fait pénétrer à l’intérieur de l’axone. L’axone poursuit ensuite son chemin en s’orientant vers les endroits où Shh est présent en plus haute concentration.

Les travaux des chercheurs de l’IRCM permettent de mieux comprendre la formation du système nerveux. Cette percée pourrait notamment contribuer à la création d’outils en médecine régénérative pour reconstituer des circuits nerveux qui auraient été endommagés à la suite d’un accident et auraient ainsi causé la paralysie.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire