Une poursuite se transforme en prise d’otage à Gatineau: le BEI enquête

GATINEAU, Qc — Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) se penche sur les circonstances qui ont mené des policiers à ouvrir le feu sur un homme à Gatineau, après qu’une poursuite policière s’est terminée en prise d’otage.  

Les renseignements préliminaires communiqués au BEI suggèrent que des policiers auraient pris en chasse un fuyard qui avait brulé un feu rouge vendredi vers 15 h.  

Les policiers, qui se seraient trouvés dans un quartier achalandé, auraient pris la décision d’abandonner la poursuite, mais le conducteur du véhicule aurait, par la suite, eu une collision.  

Lorsque les policiers auraient rejoint le lieu de l’accident, l’homme de 37 ans, armé d’un couteau, aurait alors pris la passagère d’un véhicule en otage.  

C’est à ce moment que les policiers auraient utilisé leur arme de service et atteint le fuyard. Celui-ci a été transporté à l’hôpital et «sa vie serait en danger», selon le BEI.  

Vendredi soir, le BEI a écrit «qu’au moment de publier ces lignes, l’état de santé de la passagère n’était pas connu».  

Huit enquêteurs du BEI ont été chargés de déterminer, notamment, si ces informations sont exactes.   

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui.  

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.

Laisser un commentaire