Une première candidate vedette pour le PLQ: la fiscaliste Marwah Rizqy

QUÉBEC — Le Parti libéral du Québec (PLQ) va annoncer en mai une première candidature vedette pour le scrutin du 1er octobre.

Il s’agit de la fiscaliste Marwah Rizqy, une habituée des plateaux de télévision, à qui on offrira une circonscription montréalaise.

La candidature de Mme Rizqy ne fait plus de doute, selon ce qu’a appris La Presse canadienne, même si la première intéressée n’a pas voulu confirmer la nouvelle.

Elle dit pour l’instant en être rendue à l’étape «des discussions» avec le PLQ.

Chose certaine, elle se lancera en politique québécoise avec pour objectif «de faire avancer le dossier de la justice fiscale» et de lutter «contre les paradis fiscaux», a-t-elle commenté, lors d’une brève entrevue téléphonique.

Son point de chute n’est pas encore trouvé.

Jusqu’à maintenant, peu de députés et ministres libéraux de l’île de Montréal ont annoncé leur départ, à part Jean-Marc Fournier, qui va libérer Saint-Laurent. On s’attend aussi à ce que Westmount – Saint-Louis, représentée par Jacques Chagnon, devienne disponible.

D’origine marocaine, Mme Rizqy, qui est avocate et fiscaliste, est la codirectrice du programme de maîtrise en fiscalisté de l’Université de Sherbrooke.

Habile communicatrice, les médias font souvent appel à ses services pour commenter les questions fiscales. 

Mme Rizqy n’est pas totalement néophyte en politique. Elle a tenté sa chance sur la scène fédérale, sans succès, avec les libéraux de Justin Trudeau, d’abord en 2015, puis en 2017.

En 2015, elle a été défaite par 500 voix dans Hochelaga, puis en 2017, elle n’a pas réussi à obtenir l’investiture lors de l’élection complémentaire dans Saint-Laurent visant à trouver un successeur à Stéphane Dion.

Les plus populaires