Une première clinique de vaccination en mode service à l’auto bientôt disponible

DORVAL, Qc — La vaccination passera en mode service à l’auto à compter du 17 mai dans l’ouest de l’île de Montréal. 

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, était sur place, mardi matin, pour la présentation de cette clinique qui comptera 18 chapiteaux dans un stationnement de l’aéroport Montreal-Trudeau.

«C’était uniquement un concept dans nos têtes il y a seulement quelques semaines», a déclaré le ministre, qui a salué l’initiative de la présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Lynne McVey, à l’origine de ce déploiement. 

Ce vaste stationnement, habituellement réservé aux équipages d’avions, était évidemment disponible, le transport aérien étant réduit à son minimum. «Mon Dieu que c’est l’fun d’entendre un bruit d’avion», s’est tout de même réjoui Christian Dubé lorsqu’un appareil a décollé en pleine conférence de presse, évoquant le plaisir de pouvoir éventuellement recommencer à voyager.

4000 vaccins par jour

La capacité de vaccination devrait atteindre 4000 personnes par jour lorsque les équipes seront bien rodées. La clinique de vaccination sera ouverte de 8h00 à 20h00 sept jours par semaine. Cette première clinique servira de modèle pour d’autres dans un avenir rapproché, a promis le ministre. 

Fait à noter, l’installation sera en mesure d’offrir le vaccin Pfizer, les congélateurs requis pour celui-ci ayant été amenés sur place. 

La vaccination à l’auto se déroulera d’abord avec rendez-vous et devrait s’étendre au sans rendez-vous par la suite, selon le déroulement des premières semaines. 

Vaccination à plein régime

Christian Dubé a profité de l’occasion pour dire aux Québécois de «ne pas lâcher». La vaccination va bon train et l’engouement demeure élevé. Ainsi, dans la seule journée de lundi avec l’ouverture à la tranche d’âge de 45 à 49 ans, quelque 160 000 rendez-vous ont été donnés. 

M. Dubé a précisé que 450 000 doses de vaccin Pfizer sont prêtes à être administrées et que deux millions de doses sont attendues pour le mois de mai. 

Il n’a pas donné de chiffres sur les livraisons du vaccin Moderna, mais il a quand même affirmé que celles-ci avaient repris le rythme. Les retards de livraison de ce vaccin ont ralenti la vaccination en pharmacie, où il est destiné.

«Moderna, la bonne nouvelle c’est que oui, il est entré. En ce moment, le Moderna va se répartir entre les pharmacies. C’est pour ça que vous avez vu dans les derniers jours qu’il y avait un peu moins de vaccination en pharmacie, parce qu’on n’avait pas tout le Moderna dont on avait besoin.»

Retards à Montréal

Christian Dubé était par ailleurs très fier de dire que l’objectif de vacciner 75 % des 55-59 ans a été atteint à l’échelle nationale. Il a toutefois reconnu qu’il y avait un certain retard à Montréal, où il reste environ 10 000 doses à administrer dans cette tranche d’âge pour arriver à ce que la santé publique estime être le pourcentage idéal pour atteindre l’immunisation de groupe.

Il a toutefois rappelé que Montréal est un cas à part en raison d’une mobilisation des cliniques de vaccination par un très grand nombre de travailleurs essentiels – dans les secteurs de la santé et de l’éducation, notamment – qui travaillent sur l’île sans y habiter.

«Il faut faire attention à ces statistiques, de dire qu’il y a moins de Montréalais vaccinés», a-t-il prévenu.

Laisser un commentaire