Une publicité radio du PQ irrite Radio-Canada

RIMOUSKI, Qc — Radio-Canada dénonce une publicité radio du Parti québécois (PQ) qui reprend, selon ses dires, le titre de sa populaire émission radiophonique «À la semaine prochaine».

La société d’État estime que cette association entre son émission et un parti politique qui cherche à se faire élire peut lui causer un préjudice important en période de campagne électorale, a-t-elle indiqué dans un communiqué diffusé mardi.

La moindre apparence de connivence avec un parti peut remettre en question la crédibilité et l’impartialité de sa couverture journalistique, dit Radio-Canada.

Interrogé à ce sujet, le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a indiqué mardi après-midi que la publicité ne serait pas retirée des ondes.

Il a répété à maintes reprises que personne ne détient de droits sur une phrase courante de la langue française telle que «à la semaine prochaine». Et puis, une émission de lutte s’en servait bien avant « l’excellente émission» animée par Philippe Laguë, a dit M. Lisée.

Dans cette publicité, on entend un homme à la voix éraillée dire: «Hey, un résidant de CHSLD, qu’est-ce qu’il dit lui après son bain? À la semaine prochaine!», peut-on entendre dans la publicité radio qui aurait été diffusée mardi matin.

La publicité reprend le ton et la formule de la campagne publicitaire du PQ lancée peu avant le déclenchement des élections sur le thème de «blague de péquiste».

Radio-Canada prétend que la phrase, le style humoristique et même la voix apparentée à celle de l’animateur Philippe Laguë constituent un rapprochement «qui n’échappera à aucun auditeur familier de l’émission À la semaine prochaine» et qu’elle contrevient donc aussi aux droits d’auteur de Radio-Canada.

Radio-Canada dit être en train d’étudier les mesures à prendre dans les circonstances.

Les plus populaires