Une section de la navette Challenger est retrouvée au fond l’océan

CAPE CANAVERAL, Fla. — Une grande section de la navette spatiale Challenger a été retrouvée enfouie dans le sable au fond de l’océan Atlantique, plus de trente ans après la tragédie qui a coûté la vie à une enseignante et à six autres personnes.

Le Centre spatial Kennedy de la NASA a confirmé la découverte jeudi.

«Quand on entend ça, ça nous ramène en 1986», a dit Michael Ciannilli, un membre de la NASA responsable des restes des deux navettes perdues, Challenger et Columbia.

Il a ajouté qu’il s’agit d’une des sections de Challenger les plus imposantes à avoir été retrouvées depuis l’accident.

De plongeurs qui participaient au tournage d’un documentaire télévisé ont repéré les débris en mars, alors qu’ils cherchaient l’épave d’un avion de la Deuxième Guerre mondiale. La NASA a récemment confirmé par vidéo qu’il s’agit d’une portion de la navette qui a explosé peu de temps après son décollage, le 28 janvier 1986.

Les sept personnes qui prenaient place à bord ont été tuées, y compris Christa McAuliffe, la première enseignante à s’envoler pour l’espace.

La section mesure au moins 4,5 mètres par 4,5 mètres, mais probablement beaucoup plus parce qu’elle est recouverte de sable. La présence de tuiles thermiques porte à conclure qu’elle provient du ventre du vaisseau.

Les débris se trouvent toujours au fond de l’océan, tout juste au large des côtes de la Floride près de Cap Canaveral. Ils demeurent la propriété du gouvernement fédéral et la NASA étudie ses options.

M. Ciannilli a dit que les familles des sept membres d’équipage ont été informées.

Un documentaire détaillant la découverte sera diffusé le 22 novembre sur les ondes du canal History.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.