Une seule cigarette par jour augmente les risques de maladies cardiaques

MONTRÉAL — Le nombre de fumeurs aurait officiellement diminué sur la planète pour la première fois, selon ce qu’a annoncé l’Organisation mondiale de la santé en décembre, un signe encourageant pour entreprendre, aujourd’hui, la Semaine pour un Québec sans tabac.

Selon le Conseil québécois sur le tabac et la santé, le taux de fumeurs dans la province serait stagnant depuis quelques années. Après avoir atteint un plateau de 18 % de fumeurs, il semble difficile de poursuivre la décroissance. Pourtant, selon les données dévoilées dimanche matin, les adeptes de la cigarette ont tout intérêt à écraser pour de bon le plus rapidement possible.

D’après le Dr Joe Hélou, chirurgien cardiaque au centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), un ex-fumeur abstinent depuis un an réduit ses risques de souffrir d’une maladie cardiaque de moitié. Après trois ans, les risques sont réduits de 75 %. Puis, s’il ne rechute pas durant 15 ans, son risque serait équivalent à celui d’une personne n’ayant jamais fumé.

Autre statistique encourageante, si l’on abandonne la cigarette avant l’âge de 40 ans, on réduit son risque de mourir d’une maladie du coeur de 90 %.

Au Québec, il resterait encore près de 1,3 million de fumeurs âgés de 12 ans et plus. Parmi eux, 35 personnes vont mourir chaque jour d’une maladie liée au tabac. Au moins 36 maladies coronariennes seraient liées au tabagisme, puis le risque d’en contracter plusieurs autres serait doublé par cette mauvaise habitude de consommation.

Selon le Dr Hélou, le tabac serait responsable de 10 % de toutes les maladies cardiovasculaires traitées par ses collègues et lui-même.

Le médecin souligne qu’une cigarette contient 4000 toxines, dont le goudron, la nicotine et le monoxyde de carbone. Le tabac endommage notamment les cellules et les vaisseaux sanguins en plus de contribuer à la formation de plaques dans les artères.

«Le tabac est directement relié à la formation de plaques dites vulnérables. La surface de la plaque se fissure, cause une altération plaquettaire, et cela vient bloquer l’artère», décrit le chirurgien cardiaque.

«Si l’artère qui bloque est au niveau du coeur, on fait un infarctus, un syndrome coronarien aigu. Si c’est au niveau cérébral, on fait un ACV. Si c’est au niveau de la jambe, on risque une amputation», explique Dr Hélou.

Dans sa nouvelle campagne publicitaire, le Conseil québécois sur le tabac et la santé rappelle d’ailleurs que le fait de fumer une seule cigarette par jour est suffisant pour augmenter les risques de maladies du coeur.

L’exemple de Patrice Godin

L’acteur Patrice Godin, que l’on a récemment pu voir dans les séries «District 31», «Ruptures» et «Blue Moon», est également connu des adeptes de course pour ses performances d’ultramarathonien. Il a aussi publié trois livres, dont un portant sur son rapport à la course.

Cette passion d’enchaîner les foulées et d’accumuler les kilomètres est née de la volonté de Patrice Godin d’arrêter de fumer une fois pour toutes. À une certaine période de sa vie, au moment où il devenait père de petites filles, le comédien a développé une phobie de mourir d’une crise cardiaque liée à sa mauvaise habitude de fumer. Cette phobie a provoqué chez lui des crises d’angoisse et il a décidé d’écraser pour de bon.

«Je l’ai fait par la course et par une promesse à mes filles. En ouvrant un paquet de cigarettes, j’ai dit à ma fille Julia, qui avait cinq ans à l’époque: « Je te promets ma chouette que c’est le dernier. » Et j’ai tenu parole», a-t-il confié en marge de la conférence de presse visant à lancer la Semaine pour un Québec sans tabac.

Patrice Godin invite tous les fumeurs à se faire le cadeau de cesser de fumer. Il reconnaît que ce choix peut être difficile, mais il assure que tous peuvent y arriver.

«Il faut prendre des engagements vis-à-vis soi-même et les gens autour de nous. Il faut se trouver quelque chose qui va remplacer la cigarette, suggère-t-il. Je pense que de remplacer la cigarette par une activité que l’on aime, qui va nous faire bouger, qui va nous stimuler, c’est assez gagnant comme recette.»

Avec son slogan «De tout coeur, arrêtez», ce que le Conseil québécois sur le tabac et la santé sous-entend c’est d’arrêter avant que votre coeur ne s’arrête.

Les plus populaires