Une tempête dévastatrice aux États-Unis fait 18 morts jusqu’à présent

BUFFALO, N.Y. — Une tempête hivernale glaciale a tué au moins 18 personnes alors qu’elle balayait les États-Unis, coupant l’électricité à des centaines de milliers de foyers et d’entreprises et laissant des millions de personnes nerveuses face à la possibilité de coupures de courant la veille de Noël.

La tempête s’est déchaînée sur Buffalo, dans l’État de New York, avec des vents de la force d’un ouragan provoquant des conditions qui ont rendu nulle la visibilité. Les interventions d’urgence ont été paralysées et l’aéroport international de la ville a été fermé.

Dans l’ensemble des États-Unis, les autorités ont attribué les décès à l’exposition au froid, aux accidents de voiture, à la chute d’une branche d’arbre et à d’autres effets de la tempête.  

Au moins trois personnes sont mortes dans la région de Buffalo, dont deux qui avait besoin des secours médicaux à leur domicile. Elles n’ont pas pu être sauvées, car les équipes d’urgence n’ont pas pu les atteindre à temps pour traiter leurs problèmes de santé dans les conditions de blizzard historiques.

Selon le directeur du comté d’Erie, dans l’État de New York, Mark Poloncarz, ce blizzard pourrait être «la pire tempête de l’histoire de sa communauté».

La neige abondante, les températures glaciales et les pannes de courant ont poussé les habitants de Buffalo à se précipiter samedi pour sortir de chez eux vers n’importe quel endroit chauffé. La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a déclaré que l’aéroport international de Buffalo Niagara serait fermé jusqu’à lundi matin et que presque tous les camions de pompiers de la ville étaient bloqués dans la neige.

«Peu importe le nombre de véhicules d’urgence dont nous disposons, ils ne peuvent pas traverser les conditions au moment où nous parlons», a-t-elle indiqué. 

Du blizzard aveuglant, de la pluie verglaçante et un froid glacial ont également coupé l’électricité dans des endroits du Maine jusqu’à Seattle, tandis qu’un important opérateur de réseau électrique a averti les 65 millions de personnes qu’il dessert dans l’est des États-Unis que des coupures de courant pourraient être nécessaires.

PJM Interconnection, basée en Pennsylvanie, a indiqué que les centrales électriques avaient de la difficulté à fonctionner par temps glacial et a demandé aux habitants de 13 États de conserver l’électricité au moins jusqu’au matin de Noël. 

La Tennessee Valley Authority, qui fournit de l’électricité à 10 millions de personnes dans l’État et à certains secteurs de six autres États, a ordonné aux compagnies d’électricité locales de mettre en œuvre des interruptions planifiées, mais a mis fin à la mesure samedi après-midi.

Dans les six États de la Nouvelle-Angleterre, plus de 273 000 clients sont restés sans électricité samedi, le Maine étant le plus durement touché. Certains services publics ont affirmé qu’il pourrait s’écouler des jours avant que l’électricité ne soit rétablie.

En Caroline du Nord, 169 000 clients étaient sans électricité dans l’après-midi, alors que le pic a atteint 485 000 clients. Les responsables des services publics ont averti que les coupures de courant se poursuivraient pendant «les prochains jours».

Selon les météorologues,  71 centimètres de neige se sont accumulés samedi à Buffalo. Le mois dernier, les régions juste au sud de la ville ont connu un record de 1,8 mètre de neige en une seule tempête. 

La tempête était presque sans précédent dans son ampleur, s’étendant des Grands Lacs près du Canada au Rio Grande le long de la frontière avec le Mexique. Environ 60% de la population américaine a fait face à une sorte d’avis ou d’avertissement météorologique hivernal, et les températures ont chuté considérablement en dessous de la normale de l’est des montagnes Rocheuses aux Appalaches, a déclaré le National Weather Service.

Alors que des millions d’Américains voyageaient avant Noël, plus de 2360 vols à l’intérieur, à destination ou en provenance des États-Unis ont été annulés samedi, selon le site de suivi FlightAware.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.