Une tempête frappe le Québec, mais le pire est évité

MONTRÉAL — La toute première tempête hivernale de 2023 qui, par un curieux hasard, s’abat sur le Québec en plein vendredi 13, n’a pour l’instant pas provoqué de dommages majeurs, mais la prudence demeure de mise pour ceux et celles qui auraient à se déplacer d’ici la fin de la journée.

En milieu d’après-midi, la situation était revenue à la normale sur bon nombre de routes du Québec. Une fermeture était à déplorer sur un tronçon de la route 132, entre le pont Mercier et l’autoroute A-730 dans le secteur Sainte-Catherine en raison d’un accident.

Aucun accident majeur n’est toutefois venu jouer les trouble-fête durant la journée, ont confirmé des porte-parole de la Sûreté du Québec.

Très tôt vendredi matin, Environnement Canada avait lancé un avertissement de tempête hivernale pour tout le sud du Québec, où une accumulation supplémentaire de 5 à 15 centimètres était prévue d’ici la soirée, en plus de ce qui était tombé dans la nuit. Combiné à la neige, le vent risquait de provoquer de la poudrerie et de compliquer la visibilité sur les routes.

«Jusqu’à présent, Montréal et les environs ont reçu tout près de 25 centimètres de neige, la région Ottawa-Gatineau, entre vingt et vingt-cinq, selon les secteurs, a indiqué le météorologue d’Environnement Canada, Simon Legault, en fin de journée vendredi. Du côté de Québec, on a dépassé la vingtaine de centimètres et dans le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, ça va de 15 à 35 centimètres dans certains secteurs.»

«On va avoir eu une accumulation importante en bout de ligne», a-t-il ajouté, précisant que les précipitations vont se poursuivre durant la journée de samedi pour l’est de la province.

Le mercure descendra par la suite durant la fin de semaine pour atteindre des températures proches des normales de saison, indique M. Legault. «Les températures seront plus froides, mais le temps sera dégagé et ce sera possible de profiter de toute cette belle neige au cours des prochains jours.»

Sorties de routes nombreuses

Selon Transports Québec, les conditions routières sont somme toute acceptables pour une grande partie de la province avec une bonne visibilité sur le réseau. Les voies de circulation sont pour la plupart dégagées ou partiellement couvertes.

Plusieurs sorties de route ont néanmoins été signalées à la Sûreté du Québec depuis la nuit de jeudi à vendredi et en début de journée. «Il y a eu des sorties de route et des capotages sur une grande partie du territoire, a relaté Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole du corps policier. La plupart des automobilistes n’ont cependant pas été blessés.»

Les sorties de route suivent la trajectoire de la tempête, alors qu’elles étaient nombreuses au sud-ouest de la province dans la nuit de jeudi à vendredi et tôt en matinée, se déplaçant par la suite vers l’est. «(Durant la) nuit, c’était beaucoup la Montérégie, l’Estrie, le Centre-du-Québec, mais là on voit que ça s’en va dans le nord-est. Heureusement, rien de majeur», a ensuite précisé la policière.

Les poids lourds ont aussi eu du mal avec Dame nature, alors que plusieurs camions-remorques ont dévié de leur trajectoire. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un camion-citerne a effectué une sortie de route sur l’autoroute 20 dans le secteur Saint-Cyrille-de-Wendover, et vers 3h00, «un camion de 53 pieds est aussi sorti de route sur l’autoroute 10 ouest dans le secteur Eastman, mais il n’a pas perdu son chargement de copeaux de bois», a indiqué la sergente.

Vendredi avant-midi, un autre poids lourd a effectué une mise en portefeuille sur l’autoroute 20 en direction est, bloquant les trois voies dans ce secteur tout près du boulevard Montarville. «Nous avons demandé l’assistance du Service de police de l’agglomération de Longueuil pour fermer la bretelle d’entrée de l’autoroute pour Montarville, a expliqué Mme Bilodeau. La réouverture complète de ce secteur a été effectuée à 10h32.»

Comme les entreprises de remorquage sont débordées, il est possible que les véhicules qui n’obstruent pas les voies de circulation soient déplacés plus tard en journée, voire en soirée, précisait la porte-parole.

Vols retardés, écoles fermées

Du côté de l’Aéroport de Montréal, bon nombre de vols ont été retardés, certains ont été annulés. La situation était la même du côté de l’Aéroport Jean-Lesage, à Québec, où les vols internes étaient pour la plupart annulés ou retardés vendredi en raison des conditions météorologiques.

Les forts vents et précipitations n’auront pas causé trop de dommages, alors qu’à peine une poignée de pannes était à déplorer sur l’ensemble du territoire de la province au courant de la journée, indique Hydro-Québec. Les quelques pannes recensées sur le site Info-pannes étaient pour la plupart concentrées dans la région métropolitaine ou à l’ouest de l’île, aussi bien sur la Rive-Sud que la Rive-Nord. Elles se sont résorbées graduellement au cours de la journée, en grande partie.

Bien qu’une majorité d’écoles et d’établissements d’enseignement demeuraient ouverts vendredi, quelques centres de services scolaires avaient toutefois préféré fermer les portes de leurs établissements par précaution. C’est notamment le cas du Centre de services scolaire du Fleuve et des Lacs et du Centre de services scolaire des Phares, dans le Bas-Saint-Laurent, du Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud et du Centre de services scolaire des Appalaches, dans Chaudière-Appalaches, du Centre de services scolaire de Portneuf et de la Commission scolaire Central Québec, située dans la capitale.

Les écoles primaire et secondaire de Joliette ainsi que l’école primaire de Rawdon ont également fermé leurs portes vendredi.

———

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière de la Bourse de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.