Environnement Canada recommande aux gens de se préparer pour la tempête hivernale

MONTRÉAL — Environnement Canada lance un appel à la prudence à l’approche de la tempête hivernale qui doit s’abattre sur une bonne partie du Québec à compter de jeudi soir: mieux vaut prévoir des réserves en cas de pannes d’électricité prolongées qu’être pris au dépourvu à la veille de Noël.

Un système météorologique «majeur» est attendu sur la province, entraînant des quantités de neige importantes, de la pluie, mais aussi des vents très forts et de la poudrerie. Donc, «c’est tout à fait une possibilité que vous manquiez d’électricité pendant une période prolongée», lance le météorologue chez Environnement Canada Jean-Philippe Bégin à l’attention des Québécois.

«Est-ce que c’est 10 % de la population? Est-ce que c’est plus? Ultimement, il faut que tout le monde se prépare à cette éventualité-là, parce que partout au Québec on aura des vents forts à violents. Donc, si on manque d’électricité, ça pourrait être plus long de rétablir le service», explique-t-il en entrevue avec La Presse Canadienne.

Selon les plus récentes prévisions de l’agence fédérale, toutes les régions du Québec doivent s’attendre à recevoir des vents entre 80 et 120 km/h, les rafales de plus de 100 km/h étant réservées pour les secteurs à l’est de la capitale provinciale.

Environnement Canada recommande donc à tout le monde de se procurer le matériel nécessaire pour être en mesure de subsister à ses besoins jusqu’à 72 heures. La préparation implique aussi de recharger les batteries de ses appareils électroniques, de tester sa génératrice — pour les personnes qui en ont une — et de prévoir des couvertures.

«L’idée ici n’est pas de faire peur, c’est juste de dire que, si ça vous arrive, ayez un plan comme aller chez de la parenté ou des amis qui ont encore l’électricité, et avoir une trousse d’urgence va vous aider à passer au travers de cette période difficile sans électricité», précise M. Bégin, qui répète que ce sera «très, très, très venteux sur tout le Québec».

Chez Hydro-Québec, on assure que, malgré la période des Fêtes, «nous suivons l’évolution de la situation et serons prêts à intervenir dès que nécessaire».

Neige, pluie, et tout ce qui se trouve entre les deux

La neige doit débuter jeudi soir à plusieurs endroits. Des régions au nord du fleuve Saint-Laurent, comme les Laurentides, Lanaudière et la Mauricie, pourraient recevoir entre 20 et 40 centimètres d’ici vendredi soir. Les flocons continueraient de s’accumuler au cours de la journée de samedi et pourraient atteindre jusqu’à 60 centimètres à certains endroits.

Pour les secteurs près du fleuve, les quantités de neige seront moins importantes, car les précipitations se changeront en pluie, prévient Environnement Canada. Qui plus est, de la pluie verglaçante est possible dans la nuit de jeudi à vendredi, ainsi que le lendemain matin.

Le service météorologique prévoit d’ailleurs une quantité significative de pluie sur les régions du sud du Québec, vendredi. De plus, du verglas pourrait survenir durant la transition de la neige à la pluie à Montréal et en Montérégie.

«Ce qu’on veut que les gens retiennent, c’est que c’est une tempête qui est particulièrement forte comparativement à ce qu’on a en général. Elle est spéciale et elle s’intensifie très rapidement», souligne M. Bégin.

Dans l’est de la province, la neige doit débuter vendredi matin avec des accumulations possibles de 10 à 20 centimètres, mentionne Environnement Canada. 

Au cours de la soirée ou de la nuit, les précipitations pourraient se transformer en pluie et les quantités pourraient approcher les 30 millimètres. 

Dans les endroits où de la pluie est au menu, il faudra être prudent lors de la chute des températures, samedi matin, puisque cette baisse rapide pourrait mener à des routes et des trottoirs glacés «de façon généralisée».

Historique?

Ces conditions météorologiques risquent de compliquer les déplacements des Fêtes. Environnement Canada invite d’ailleurs à retarder tout déplacement non essentiel au cours de la tempête.

Mais cette tempête sera-t-elle aussi mauvaise que prévu? Réponse de Jean-Philippe Bégin: «Elle se compare déjà parmi les tempêtes les plus intenses qu’on a connues de façon historique, donc ça donne une idée de l’ampleur de la chose.»

«Pour certains aspects, ça pourrait être du jamais vu, mais pour d’autres on aura des comparables», mentionne-t-il.

Évidemment, Environnement Canada compte bien dresser un bilan complet de l’événement une fois le calme retrouvé.

Des écoles fermées vendredi

Plusieurs centres de services scolaires ont annoncé la fermeture d’écoles primaires et secondaires pour vendredi compte tenu des conditions météo et pour des raisons de sécurité.

Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) a indiqué par courriel que tous les établissements, les services de garde et les bureaux administratifs seront fermés pour toute la journée. Le CSSDM a ajouté qu’aucun cours ni enseignement à distance n’est prévu pour l’ensemble des élèves du primaire, secondaire ainsi que du secteur des adultes.

Les autres centres de services scolaires de l’île de Montréal ont également annoncé la fermeture de leurs écoles vendredi, dont le Centre de services scolaire (CSS) Marguerite-Bourgeoys, le CSS de la Pointe-de-l’Île, English-Montréal School Board et Lester-B.-Pearson School Board. 

En Montérégie, le CSS des Grandes-Seigneuries, le CSS des Hautes-Rivières, le CSS Marie-Victorin, le CS New Frontiers, le CSS des Patriotes, Riverside School Board, le CSS de Saint-Hyacinthe, le CSS de Sorel-Tracy, le CSS des Trois-Lacs, le CSS de la Vallée-des-Tisserands ont tous indiqué des fermetures en raison de la tempête. 

Dans les Laurentides, les écoles du CSS des Mille-Îles, du CSS Pierre-Neveu et de Sir-Wilfrid-Laurier School Board Laurentides demeureront closes. Il en est de même pour les établissements du CSS des Affluents et du CSS des Samares, dans Lanaudière, et du CSS de Laval.

Dans la région de Capitale-Nationale, le CSS de Portneuf, le CSS des Premières-Seigneuries et le CSS de Charlevoix ferment leurs écoles. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le CSS des Rives-du-Saguenay, le CSS du Lac-Saint-Jean et le CSS du Pays-des-Bleuets ont pris la même décision. 

Le CSS du Chemin-du-Roy, à Trois-Rivières, le CSS au Cœur-des-Vallées, à Gatineau, et le CSS de la Côte-du-Sud, en Chaudière-Appalaches, ont aussi annoncé la fermeture de l’ensemble des écoles et centres de formation.

L’Université Laval a annoncé sur Twitter la suspension de toutes les activités d’enseignement sur le campus vendredi, ajoutant que l’accès à la bibliothèque et au PEPS sera limité exclusivement aux personnes autorisées.

De son côté, l’Université Concordia incite le corps enseignant et le personnel à travailler à distance, mais les campus demeurent accessibles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.