Une tendance de traitements «odieux» dans les familles d’accueil est dénoncée

OTTAWA — Mary Ellen Turpel-Lafond, ancienne représentante de la Colombie-Britannique pour les enfants et les jeunes, a déclaré que le traitement «odieux» d’une adolescente autochtone lors d’un interrogatoire par la GRC en 2012 reflète une tendance qu’elle a vue à maintes reprises.

Mercredi, des politiciens ont exprimé leur indignation après la publication par le réseau APTN d’une vidéo datant de 2012 et montrant un policier posant des questions pointues à une jeune femme dénonçant une agression sexuelle subie dans le système de familles d’accueil de la Colombie-Britannique.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a déclaré à la Chambre des communes que le contenu de la vidéo était «absolument odieux» après que le chef conservateur Andrew Scheer lui eut posé des questions à ce sujet.

En 2016, Mme Turpel-Lafond avait publié un rapport selon lequel au moins 109 filles avaient été victimes de violences sexuelles dans les foyers d’accueil gouvernementaux et que 74 d’entre elles étaient autochtones.

Le cas de l’adolescente interrogée en 2012 en faisait partie.

Mme Turpel-Lafond a affirmé que les jeunes femmes qui subissent des violences sexuelles et qui se font ensuite traiter de manière inappropriée par la police sont moins susceptibles de recevoir du soutien et plus susceptibles d’être victimisées.

Les plus populaires