Une travailleuse sociale poignardée à mort dans un milieu de vie supervisé

CALGARY — La police de Calgary affirme avoir arrêté un jeune homme de 18 ans après que sa travailleuse sociale eut été poignardée à mort dans le milieu de vie supervisé où il réside.

Un appel aux services d’urgence a été fait vers 2 h 45 vendredi pour un drame survenu dans la résidence du sud-ouest de Calgary.

Les équipes d’urgence ont prodigué les premiers soins à la victime de 47 ans, Deborah Onwu, mais celle-ci est décédée des suites de ses blessures.

D’après le sergent Martin Schiavetta, un suspect a été arrêté environ deux heures plus tard au centre-ville de Calgary.

Selon ce que croient les enquêteurs, une altercation verbale et physique entre l’homme et sa travailleuse sociale aurait escaladé jusqu’à ce que le suspect poignarde la victime.

L’identité du suspect ne sera pas dévoilée avant qu’il ne soit formellement accusé.

Dans une déclaration de l’organisme Wood’s Homes, qui gère des établissements offrant des services en santé mentale et des programmes d’aide aux familles et aux enfants à travers la province de l’Alberta, on souligne que le personnel et la clientèle essaient toujours de réaliser ce qui s’est produit.

«Debbie était une collègue appréciée et respectée. Elle travaillait fort et était dévouée à sa carrière d’aider les autres. Il n’y a pas de mots pour décrire la tristesse et la perte que notre famille de collègues ressent aujourd’hui», a écrit l’organisme.

Des ressources d’aide et de soutien ont été offertes à toute personne affectée, a confirmé la direction de Wood’s Homes qui collabore avec la police et l’autorité en santé et sécurité au travail pour comprendre ce qui s’est produit.

En 2017, la première ministre albertaine de l’époque, Rachel Notley, avait annoncé des mesures pour renforcer la sécurité dans les maisons de soins en réaction au meurtre d’une intervenante en santé mentale à Camrose.

Les plus populaires