Une usine de préparations pour bébés du Michigan sous la loupe des autorités

NEW YORK — Le ministère américain de la Justice enquête sur l’usine de préparations pour nourrissons Abbott Laboratories, dans le Michigan, qui a été fermée pendant plusieurs mois l’année dernière en raison de contaminations.

La fermeture de cette usine, en février 2022, a été l’une des principales causes de la pénurie nationale de lait maternisé, qui a obligé des parents à se tourner vers des banques alimentaires, des amis ou encore des cliniques médicales. La production a pu reprendre en juin.

Le ministère de la Justice a informé Abbott qu’il menait une enquête, tandis que l’entreprise a assuré qu’elle «coopère pleinement» aux démarches. Son porte-parole, Scott Stoffel, a cependant refusé de fournir plus de détails, dans un courriel envoyé à l’Associated Press.

Le Wall Street Journal a été le premier média à révéler l’existence de cette enquête qui vise à comprendre les raisons pour lesquelles la production à l’usine de Sturgis, dans le Michigan, a dû être mise sur pause.

Abbott a arrêté les opérations de son usine lorsque la Food and Drug Administration (FDA) a commencé à enquêter sur quatre infections bactériennes chez des nourrissons qui avaient consommé des préparations en poudre venant de l’usine. Les inspecteurs ont découvert plusieurs violations à l’usine, notamment une contamination bactérienne, un toit qui fuit et des protocoles de sécurité laxistes.

Abbott soutient toutefois que ses produits n’étaient pas directement liés aux infections, qui impliquaient différentes souches bactériennes.

Abbott est l’une des quatre entreprises qui produisent 90 % de la formule américaine qui permet de faire du lait maternisé.

Les problèmes dans cette usine ont forcé le rappel, en février, des produits de plusieurs grandes marques, dont Similac. Ils ont du même coup réduit la disponibilité des produits, qui avait déjà été mise à rude épreuve par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et la pandémie de COVID-19.

La pénurie affectait particulièrement les enfants souffrant d’allergies, de problèmes digestifs et de troubles métaboliques qui ont besoin de formules spécialisées. L’usine Abbott est la seule source de bon nombre de ces produits.

La FDA a été vivement critiquée pour avoir attendu des mois avant de fermer l’usine, mais aussi pour le temps qui s’est écoulé avant sa réouverture.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.