Une usine de transformation du homard rasée par les flammes au Nouveau-Brunswick

TRACADIE, N.-B. — Un incendie a complètement rasé, jeudi, une importante usine de transformation du homard dans la péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick.

L’incendie a éclaté peu avant 15 h aux «Pêcheries de chez nous», à Val-Comeau, une communauté de la municipalité régionale de Tracadie. Scott Myles, directeur de la sécurité publique de la municipalité, a indiqué que les pompiers de Tracadie et de quatre localités voisines avaient combattu l’incendie, et qu’il aura fallu environ trois heures et demie pour le maîtriser. Mais l’usine est une perte totale.

M. Myles a précisé que l’usine était en activité lorsque l’incendie s’est déclaré et plusieurs employés n’ont même pas pu récupérer leurs effets personnels, y compris leur clé de voiture, dans la cohue pour sortir du bâtiment. On ne signale par ailleurs aucun blessé. L’usine, qui transformait le homard, employait environ 250 à 300 personnes. Le bureau du prévôt des incendies enquêtait vendredi pour déterminer la cause de l’incendie.

Martin Maillet, directeur de l’Union des pêcheurs des Maritimes, a estimé que cet incendie n’était que le dernier coup porté à ce qu’il décrit comme une saison «désastreuse». La pandémie de COVID-19 a provoqué un effondrement des marchés d’exportation du homard, et les usines de transformation sont à court de personnel depuis que les travailleurs étrangers temporaires ne peuvent plus entrer au Nouveau-Brunswick.

M. Maillet note toutefois que cette pénurie de main d’oeuvre jouera en faveur des employés de l’usine rasée par les flammes. «Nous pensons que ces travailleurs pourront, dans de nombreux cas, se trouver du travail dans d’autres usines de la région et du sud du Nouveau-Brunswick.»

Commentaires
Laisser un commentaire