Une usine en Ontario espère produire un million de masques par semaine

TORONTO — Le premier ministre Doug Ford a annoncé mardi que les premiers masques fabriqués en Ontario sont maintenant prêts.

La veille, le premier ministre prévenait que l’Ontario manquerait d’équipement de protection individuelle dans une semaine.

M. Ford s’est rendu mardi dans une usine du Groupe Woodbridge à Vaughan, au nord de Toronto, où les 1000 premiers masques «de niveau 3» ont été produits.

L’entreprise espère en produire un million par semaine et les faire certifier en tant que masques «N95», pour utilisation dans tous les établissements de santé.

M. Ford a attribué l’actuelle pénurie d’approvisionnement à une combinaison de facteurs: délais dans les expéditions mondiales, retards de fabrication au pays et restrictions américaines sur les exportations.

Lundi soir, le fabricant américain 3M a conclu un accord avec la Maison-Blanche pour continuer à exporter des masques au Canada. L’administration de Donald Trump avait plus tôt bloqué une expédition de 500 000 masques destinés au Canada.

Hausse de 8,7 % des cas

L’Ontario signale mardi 379 nouveaux cas de la COVID-19 et 21 décès supplémentaires.

Il s’agit d’une augmentation de 8,7 % des cas confirmés par rapport à lundi; pour une deuxième journée consécutive, par ailleurs, le taux de croissance du nombre de cas a été inférieur à 10 %.

Le bilan en Ontario atteint maintenant 4726 cas confirmés, 153 décès et 1802 cas résolus. À l’heure actuelle, 614 personnes sont hospitalisées, dont 233 aux soins intensifs et 187 sous respirateur.

Par ailleurs, l’Ontario compte au moins 51 centres de soins de longue durée qui ont connu un ou plusieurs cas de la COVID-19. On déplore au moins 69 décès dans ces établissements, soit 45 % de tous les décès de COVID-19 dans la province.

Plus de 500 travailleurs de la santé sont infectés, soit environ 11 % de tous les cas confirmés en Ontario.