Une victoire irrévocable pour le projet d’oléoduc Trans Mountain, selon Notley

ST. ALBERT, Alb. — La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, estime qu’une récente décision judiciaire sur l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain constitue une victoire irrévocable pour les partisans du projet.

La Cour d’appel fédérale a rejeté vendredi la tentative de contestation par le gouvernement de la Colombie-Britannique d’une décision de l’Office national de l’énergie (ONÉ) permettant à l’entreprise Kinder Morgan Canada de contourner des règlements durant des travaux pour tripler la quantité de pétrole brut transitant de l’Alberta jusqu’à un terminal portuaire à Burnaby.

La Cour a aussi ordonné au gouvernement de la Colombie-Britannique de payer les frais judiciaires.

Lundi, en marge d’une annonce distincte en transports, Mme Notley a parlé d’une «autre victoire» pour l’économie, pour le plan de l’Alberta en matière de climat, pour l’oléoduc et pour tous les Albertains et tous les Canadiens.

Le gouvernement fédéral a approuvé l’expansion de l’oléoduc en 2016, mais le projet fait face à une vive opposition en Colombie-Britannique. Des milliers de personnes ont manifesté récemment contre le projet et le gouvernement provincial a fait valoir des inquiétudes sur les impacts environnementaux et économiques de Trans Mountain.

Le ministre de l’Environnement de la Colombie-Britannique, George Heyman, a affirmé que le gouvernement était déçu de la décision de la cour et a laissé entendre qu’elle minait le processus local d’approbation.

«Notre gouvernement continuera d’explorer d’autres voies judiciaires pour défendre les intérêts des Britanno-Colombiens contre ce projet inutile», a dit M. Heyman.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie