Unifor prolonge les négociations avec GM pour éviter un arrêt de travail

TORONTO — Le syndicat qui représente les travailleurs canadiens chez General Motors a indiqué que son comité de négociations a décidé de prolonger les pourparlers avec l’employeur, malgré la menace d’un débrayage.

Unifor avait donné jusqu’à 23 h 59  mercredi pour en arriver à une entente sur le renouvellement du contrat de travail de ses membres, sur trois ans, avisant également les syndiqués à se tenir prêts pour du piquetage.

Juste avant l’échéance fixée, le comité de négociations d’Unifor s’est dit prêt à discuter toute la nuit pour éviter un arrêt de travail.

Si une entente de principe devait survenir, celle-ci devrait être soumise au vote des 4100 employés syndiqués de GM dimanche.

Selon Unifor, des membres du personnel de la direction de Detroit sont venus au Canada cette semaine pour des pourparlers face à face tandis que la tension commençait à monter d’un cran.

Le président national d’Unifor, Jerry Dias, devrait faire le point sur les négociations lors d’une conférence de presse jeudi avant-midi.

Laisser un commentaire