Université de l’Ontario français: André Roy, doyen à Concordia, devient recteur

TORONTO — L’actuel doyen de la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia, André Roy, vient d’être nommé recteur de l’Université de l’Ontario français (UOF) par le Conseil de gouvernance.

L’entente de financement et le dévoilement de l’adresse de cette nouvelle institution universitaire dédiée à la francophonie ontarienne ont été concrétisés il y a quelques semaines, à Toronto. M. Roy deviendra ainsi à compter du 1er août prochain le premier recteur permanent de l’UOF.

André Roy a notamment œuvré à titre de professeur à l’Université de Montréal de 1982 à 2011 en plus d’assumer les tâches de vice-doyen à la recherche de la Faculté des arts et des sciences de 2006 à 2008.

En 2011, il est devenu doyen de la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo avant de revenir à Montréal en 2014 pour entreprendre ses fonctions actuelles à l’Université Concordia.

Dans un communiqué, le nouveau recteur écrit que l’ambition et la pertinence de l’Université de l’Ontario français représentent une occasion en or de faire rayonner la francophonie, une cause dont il dit avoir toujours fait la promotion durant sa carrière.

Dyane Adam, présidente du Conseil de gouvernance de l’UOF, signale pour sa part qu’André Roy est reconnu pour son leadership inspirant, son expertise, sa vision avant-gardiste et ses compétences de gestionnaire.

André Roy possède une maîtrise en géographie de l’Université de Montréal et un doctorat en géographie de l’Université de l’État de New York, à Buffalo.

 

Les plus populaires