UQAR: étude en 2021 sur des stratégies de maintien à domicile des aînés

RIMOUSKI, Qc — Un projet de recherche sera mené au cours de la prochaine année dans toutes les municipalités régionales de comté (MRC) du Bas-Saint-Laurent dans le but d’établir les meilleures stratégies pour permettre le maintien à domicile des personnes aînées de la région.  

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) est partenaire de cet exercice qui sera réalisé dans une région où 25 % de la population est âgée de 65 ans et plus. L’Institut de la statistique du Québec prévoit que le tiers de la population du Bas-Saint-Laurent aura atteint cet âge en 2041.  

Grâce à l’appui financier de la Fondation Mirella et Lino Saputo, deux agentes de recherche en innovation sociale réaliseront un portrait de l’offre de services sur le maintien à domicile des aînés. 

Une programmation de recherche et de transformation des services sera par la suite mise de l’avant de 2022 à 2026.   

Une équipe de recherche de l’UQAR se penchera entre-temps sur les meilleures pratiques et les facteurs favorisant le maintien des personnes aînées dans leur milieu.  

Un article mis en ligne par l’UQAR cite Cécile Corbin, présidente de la Table de concertation des aînés du Bas-Saint-Laurent, qui constate qu’en période de pandémie de COVID-19, les aînés ont organisé avec l’aide du milieu des réseaux d’entraide et de soutien qui n’existaient pas auparavant.   

Mme Corbin assure que les aînés ne sont pas des personnes passives qui attendent que d’autres trouvent des solutions pour les enjeux auxquels ils sont confrontés. A son avis, la recherche permettra de documenter leurs initiatives.

Laisser un commentaire